Partager

Autour d'un verre, un peu à la mode Apéro en Série, rencontre avec les créateurs de la série : Vincent Poymiro, Rodolphe Tissot, Bruno Nahon et Davild Elkaïm accompagnés de deux acteurs : Samuel Jouy alias José et Clément Manuel alias Guillaume. Une occasion conviviale de discuter de la saison 3 diffusée à partir du 8 octobre à 20h50 sur Arte.

ainsi soient ils

Le dernier jour de tournage Ainsi Soient-ils ?

Rodolphe Tissot explique la singularité de la saison 3 : "Elle est vraiment différente de la saison 1 et 2 car les séminaristes sont séparés. Donc, le tournage a vraiment été fait en bloc". Pour les acteurs, une manière différente de travailler car dans les saisons précédentes, ils tournaient tous ensemble et avaient davantage de jour de tournage. Là, ils ont tourné en 4 blocs (d'abord Poileaux, puis José, ensuite Yann pour finir avec Guillaume) avec des "petits croisements" comme dit Rodolphe Tissot. Bien sûr, beaucoup d'émotions lors de la dernière scène d'un diner dans l'épisode 8.

Comment voyez-vous la fin ?

Vincent Poymiro parle de la fin : "C'est un épisode dont le thème est : qu'est-ce que c'est qu'une fin qu'est-ce que c'est un commencement" ? Une fin conclusive mais en même temps une fin qui laisse imaginer une vie après la série. Une fin pas noire mais une forme d'espoir. La saison 3 n'a pas été écrite en sachant que c'était la dernière.

La question de la saison 4 s'est-elle posée ?

David Elkaïm : "On s'est dit avec la chaîne trois saisons c'est pas mal déjà car en faire une c'était bon, ils nous proposent de faire une saison 2, c'est génial et allons-y on propose une saison 3. C'est vrai qu'en écrivant la trois, on se dit qu'on pourrait en faire une quatrième aussi".

Vincent Poymiro rajoute : "Au départ de la 3, on rebat les cartes narrativement. Il y avait deux choses possibles soit il y avait un effet conclusif parce que nos personnages ont un désir, un rêve, là, ils y sont. Mais, on aurait pu aussi dire c'est un nouveau départ sur ce principe narratif-là, ces gens qui ont survécu ensemble mais qui aussi ils affrontent le monde, ils pouvaient continuer aussi comme ça à l'affronter".

Ainsi soient ils : une belle expérience sur la série ?

Vincent Poymiro : "On a tous appris beaucoup de choses sur le travail sériel. C'est aussi un grand jeu de faire comme les grands, c'est-à-dire comme les américains. Vraiment pourvoir enchainé contrairement entre la saison 1 et 2 où il y a eu un petit break et donc réellement enchaîné deux saisons.  Et aussi relever ce défi d'avoir une saison à l'antenne un an après la saison précédente". L'équipe de scénaristes sont des grands adeptes de la série Friday Night Lights, véritable source d'inspiration. D'ailleurs, Rodolphe Tissot a fait un clin d'oeil : soyez attentif lors d'une partie de basket, un participant porte un tee-shirt Friday Night Lights.

Échange avec Clément Manuel alias Guillaume Morvan

Clément Manuel parle de Guillaume comme étant "un de mes plus beaux rôles".  Guillaume, un homme qui a une "volonté d'existence mais pas au dépens des autres". L'acteur appréciant l'évolution de son personnage au cours des saisons et voici son analyse :

  • saison 1 : le doute
  • saison 2 : envie de faire un choix mais c'est Emmanuel qui décide à sa place
  • saison 3 : Guillaume va de déception en déception

Échange avec Samuel Jouy alias José Del Sarte

Samuel Jouy n'avait pas prévu le fauteuil roulant quand il a crée son personnage de José : "Sur la saison 1, j'avais construit ce personnage sur le corps. Pour moi, c'était un ensemble, les quatre personnages principaux et moi, j’incarnais le corps dans la foi. Raphaël, c'était l'esprit, Yann, c'était le coeur et Guillaume, c'était le prêtre social qui est près des gens. Moi, j'étais le corps et en saison 2, ils me disent 'tu es en fauteuil roulant'. En saison 2, il faillait tout repenser". Samuel Jouy a même un "petit miracle" entre la saison 2 et 3 mais les scénaristes n'ont pas voulu choisir cette option.

TAGS : ArteAinsi Soient-ilsrencontresaison 3

Votre avis ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *