Partager

Ce soir, Scandal débute enfin sur M6 ! Les français (en dehors des abonnés Canal + et les habitués de la diffusion US) pourront découvrir Olivia Pope et ses associés. Appartenant à la communauté des "gladiateurs" convaincus, je vous recommande la série très fortement. En plus, j'ai pu rencontré deux acteurs de Scandal ayant des rôles emblématiques : Bellamy Young, interprète de la First Lady, Mellie Grant et Jeff Perry, interprète de Cyrus Beene, chef de cabinet de la Maison Blanche. Rien de mieux pour vous donner un avant-goût de Scandal !

scandal-m6

Quels sont les points communs que vous avez avec vos personnages ?

Bellamy Young : "Je suis super loyale. Je ne suis pas vindicative comme Mellie. Mais, je suis très féroce."

Jeff Perry : "être un personne qui prend soins des autres. De part sa fonction de chef du personnel. C'est un position très confortable pour moi car je suis un directeur artistique d'une assemblée d'acteurs dans le théâtre, et dans différents moments de ma vie, cette position a été une zone de confort pour moi. Être stratégique et vindicatif est quelque chose que j'ai déjà employé et dans lesquels je suis terriblement bon. Shonda (Rhimes, créatrice de la série) me rend bon dans ça. Et je crains que je sois peut-être bon dans ce rôle."

Quelles séries aimez-vous regarder ?

Jeff Perry : "J'adore regarder The Americans. J'aimais Breaking Bad. Par le passé, les Sopranos."

Bellamy Young : "En ce moment, chaque semaine, je regarde Mad Men. Et New Girl, c'est hilarant. Mash et Twilight Zone pour la veille école."

Jeff Perry : "Oh, j'ai d'autres idées. Girls, j'adore. Veep, j'adore. Et mon ex-femme, Laurie Metcalf, est dans la série Getting On que j'adore."

bellamy-young-monacoBellamy Young : qu'est-ce que ça fait de jouer la First Lady ?

"C'est incroyable ! C'est comme jouer Lady MacBeth mais de façon plus élégante. C'est à la fois valorisant et frustrant car vous avez tout ce potentiel que vous ne pouvez pas vraiment utiliser. Vous restez la première hôtesse de la nation. Vous êtes aussi une personnalité importante. C'est un rôle fantastique et en plus de ça, c'est une femme méprisée (en parlant de Mellie). J'ai rencontré Madame Obama lors du diner des Correspondants de la Maison Blanche (The White House Correspondent''s dinner), c'était incroyable de la rencontrer et elle est tellement singulière. Elle est très énergique et elle a tant de grâce. J'ai un bon exemple avec elle."

 

La série était au début davantage accès sur les scandales politiques, maintenant, elle tend vers les complots : qu'en pensez-vous ?

Jeff Perry : "L'exploration des mécanismes invisibles d'une administration ou des services secrets me paraît être devenu possible . Je suis née 1955 et dans mon innocente jeunesse, j'ai appris dix ans après qu'un tel avait été assassiné, un autre avec des relations extra-conjugales...Donc, on s'éduque avec le monde et tout ça me semble plausible."

Bellamy Young : Mellie est capable d'avaler pas mal de couleuvres pour rester à la Maison Blanche : avez-vous de l'empathie pour elle ? Et comprenez-vous sa manière d'agir ?

"Pour tous les subterfuges que Mellie a pu mettre en place à chaque fois, elle est punie émotionnellement. Shonda a écrit sur la colère et la douleur comme étant la racine en-dessous de cette belle plante. Je pense qu'on peut s'identifier à elle. Quand on a aimé, cela peut nous mettre dans des états pas beau à voir. Vous pouvez agir de façon abominable mais c'est sans amour."

Pouvez-vous expliquer pourquoi on aime tant détester vos personnages ?

Bellamy Young : "On dit des choses que les gens disent à leur volant quand ils rentrent chez eux en se disant "j'aurais voulu dire ça". Nous on le dit tout simplement"

Jeff Perry : "C'est dans la nature humaine. Nous serions capable de faire la queue pour voir une statue d'Attila le Hun, mais ce n'est pas un homme sympathique. On est plus fasciné par l'usage et les abus du pouvoir."

jeff-perry-monaco

 

 SAISON 3

 

Revenons sur le dialogue entre Fitz et Mellie de l'épisode 15 de la saison 3 où Fitz demande à Mellie à plusieurs reprises "What have you lost ?" ('qu'as-tu perdu ?") : on dirait que Mellie est sur le point de lui dire la vérité sur son viol mais les mots ne sortent pas. Pouvez-vous nous parler de ce moment ?

Bellamy Young : “Même dans les scènes de flashbacks, j’essayais de lui dire. Une viol ça provoque beaucoup de honte et vous avez envie de vous dire à vous-même que vous y avez survécu et continuez avec votre vie. Mais, cela vous change. Et donc, vous êtes sur un chemin différent. Et j’aime tellement Fitz, je voulais vraiment lui dire mais j’ai trop honte et trop peur qu’il ne m’aime plus ou que ça change tout entre nous à jamais. Shonda a écrit ce moment de telle manière qu'elle lutte pour ne pas lui dire comme si les mots ne pouvaient pas sortir. Et c'est Olivia qui raconte mon histoire et qui me soulage. Et quand il est venu me voir quand il savait, j'avais toujours peur qu'il me frappe ou qu'il me quitte."

TAGS : Monte-Carlo 2014Festival de Monte-CarlointerviewrencontreScandal

Il y a 4 commentaires

  1. EleonoreSeriesNo Gravatar Répondre

    Ah, ce moment où elle est sur le point de lui dire…. ! Très intense et superbement joué !

  2. Pingback: Bienvenue à Shondaland ! Une question pour Shonda Rhimes - Lubie en Série

  3. Pingback: MIPCOM 2016 jour #4 - Lubie en Série

  4. Pingback: MIPCOM 2016 jour #3 - Lubie en Série

Votre avis ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *