american crime saison 3

American Crime saison 3 épisode 1 : le travail

Le travail dans ses états... Quand on voit la première scène d'American Crime saison 3 difficile de ne pas faire le rapprochement avec le contexte actuel des États-Unis où Donald Trump, président du pays, parle d'ériger un mur entre le Mexique et les États-Unis. En effet, en introduction avant le générique, le téléspectateur suit le périple dans le désert de Luis Salazar (interprété par Benito Martinez vu en saison 1 dans le rôle d'un fervent défenseur de l'American Dream et en guest-star en saison 2) qui tente de passer la frontière de manière illégale afin de se rendre en Caroline du Nord précisément. Le pourquoi n'est pas encore défini... Au-delà du mur... L'ambiance est donnée, on nous parle de travail mais plutôt du travail forcé. Le travail non glorieux celui qu'on cache comme le travail au noir ou bien le travail sexuel. A première vue, la thématique est claire dans cette saison 3 mais les liens entre les intrigues ne sont pas encore établies. Ce qui est certain, ce premier épisode suscite la curiosité d'autant plus que l'on entend un appel au 911, numéro d'urgence, où un personne dit en espagnol  "es un muerto" ?  ("c'est un mort"?) qui est ce mort mystérieux ? Mais même si ce premier épisode est bon, il n'est autant aussi marquant que l'épisode 1 de la saison 2. Analysons de plus près cette ouverture de saison, quatre situations autour du travail sont exposées : L'immigrant mexicain, Luis Salazar, qui veut se rendre aux États-Unis. Kimara Walters qui vient en aide à des jeunes qui se prostituent. Isaac Castillo, recruteur pour une ferme agricole, qui tente de proposer un job à un jeune drogué Coy Henson. La ferme des Hesby qui subit de plein fouet la concurrence et forcée à réduire les coûts de production et de main d'oeuvre. Tous…

American Crime Saison 2 : la vérité que les gens doivent croire…

Il m'a fallu un épisode de la saison 2 d'American Crime pour être captivée et avoir cette furieuse envie de voir la suite. Les 3 autres épisodes vus ont confirmé ma première impression. Mêmes acteurs, même scénariste, histoire différente. La saison 2 propose une nouvelle histoire complètement indépendante de la saison 1. Seuls les acteurs restent les mêmes mais leur rôles sont différents. Ainsi, Felicity Huffman devient Leslie Graham, proviseur d'école, Timothy Hutton devient Coach Dan Sullivan entraîneur de football américain, Regina King enlève le voile et devient Terri Delacroix, mère de Kevin, capitaine de l'équipe de football américain du lycée et d'autres visages vus dans la saison 1 ont un rôle différent. Au départ, c'est perturbant car on a toujours en tête leurs personnages dans la saison 1 mais rapidement, l'histoire passionnante fait oublier leurs identités précédentes pour en accepter de nouvelles. Toujours dans cette idée d'être dans une histoire très américaine pointant du doigt les failles d'un système. Cette saison 2 s'intéresse à un viol celui d'un garçon lors d'une soirée organisée par les leaders de l'équipe de football américain du lycée. Comme le souligne plusieurs protagonistes parler de viol pour un homme est peu commun. Par exemple, la première réaction de Terri Delacroix sur le sujet est éloquente (saison 2 épisode 3) : Terri : It didn't happen because boys don't get raped. First of all, boys don't do that to other boys. Terri : Ce n'est pas arrivé car les garçons ne se font pas violer. Tout d'abord, les garçons ne font pas ça à d'autres garçons. Une réaction pas si étonnante au final. En effet, dans nos sociétés le mot "viol" implique souvent la gente féminine. American Crime aborde encore un sujet tabou : le viol au masculin. Ainsi, du racisme et ses conséquences en…

[Pilote] American Crime

En matière de crime, faut-il faire confiance à la justice américaine ? Synopsis : un jeune couple de Modesto, en Californie, a été agressé dans sa maison. Matt Skokie, un ancien combattant, est mort tandis que sa femme, Gwen, inconsciente, s’accroche à la vie. Alors que sa famille espère un miracle, quatre suspects sont sur le point d’être arrêtés. L’affaire provoque un séisme au sein de la communauté attisant les tensions ethniques. Les points de vue de tous les protagonistes impliqués sont examinés. Durée : 42 minutes Épisodes: saison 1 = 11 épisodes Chaîne : ABC / Canal + Séries à partir du 10 mars 2015 Le saviez-vous ? John Ridley, le scénariste de 12 years a Slave est le créateur de la série. Felicity Huffman, une ancienne Desperate Housewives est au casting. La série Revenge apparaît à l'écran dans le pilote Pourquoi regarder American Crime ? la question raciale aux Etats-Unis les différents points de vue sur un même procès une enquête pour découvrir le véritable coupable Mes premières impressions TV : American Crime interroge la fiabilité du système américain et s'intéresse au débat toujours aussi vif de la haine raciale au pays de l'oncle Sam. L'histoire n'est pas racontée du points de vue des policiers ou des avocats mais de celui des parents des victimes, des suspects ainsi que des communautés au sens large. Et c'est la force de ce drame vibrant. Même si les liens entre les différentes intrigues sont amenées maladroitement dans ce pilote, en effet, le couple Aubry et Carter paraît en dehors du contexte pendant une bonne partie de l'épisode et tout se reconnecte à la fin. L'enquête policière est prometteuse car le téléspectateur pourra choisir son angle de vue et tenter de trouver le véritable coupable. Les acteurs assurent dans leurs rôles même…