thirteen série avis

Thirteen : 13 ans de vie volée racontés avec brio !

I'm Ivy Moxam. / Je suis Ivy Moxam I was taken 13 years ago. / J'ai été enlevé il y a 13 ans. I've just escaped. / Je viens de m'échapper Please help me. / S'il vous plaît aidez-moi. Ce sont les premiers mots d'Ivy Moxam prononcés depuis une cabine téléphonique à Bristol et le début d'une nouvelle vie pour elle... Les deux premiers épisodes de Thirteen m'avait captivée lors de la projection à Séries Mania saison 7 et voir la suite grâce à France 2 valait le coup. La chaîne a mis du temps à diffuser cette jolie mini-série et mon coup de coeur de Séries Mania saison 7 mais je peux vous assurer que vous n'allez pas être dessus par l'histoire d'Ivy Moxam. Un récit poignant celui d'une jeune fille séquestrée par un homme (psychopathe) pendant 13 longues années... Ivy a été enlevée à l'âge de 13 ans et s'échappe 13 ans plus tard. La petite fille est devenue jeune femme puisqu'elle a 26 ans quand elle parvient à s'échapper. Dans un contexte particulier, celui de l'enfermement, Ivy n'a pas grandi mentalement et reste avec l'état d'esprit d'une jeune fille de 13 ans dans le corps d'une femme de 26 ans. L'interprète d'Ivy Moxam, l'actrice anglaise Jodie Comer joue à la perfection le personnage et aussi ce décalage entre cette femme à l'esprit d'une petite fille de 13 ans mais, qui une fois revenue en société doit assumer ces 26 ans et donc accepter d'avoir perdu 13 ans de sa vie. Les plus belles années, certains diront.   Thirteen : plus qu'une recherche du coupable, une histoire humaine Ivy découvre que son monde a changé sans elle et qu'elle n'a malheureusement pas participé à ces changements : ses parents sont divorcés,  sa petite sœur, qui a vécu dans…

the punisher avis série

[Pilote] Marvel’s The Punisher

Après s'être vengé de ceux qui avaient causé la mort de sa femme et de ses enfants, Frank Castle (Jon Bernthal) découvre un complot dont les ramifications s'étendent au-delà de la pègre new-yorkaise. Désormais connu sous le nom de Punisher, il veut faire éclater la vérité sur les injustices qui continuent à faire des victimes. [symple_bullets style="check"] Durée : entre 50 et 60 min Saison 1 = 13 épisodes Pays : USA Diffusion : Netflix [/symple_bullets] Le Saviez-vous ? C'est la première série de The Punisher, la Fox developpait une série sur le personnage en 2011 et elle a abandonné le projet en 2012 finalement. The Punisher est l'ennemi de Daredevil dans la saison 2 de la série Netflix. L'engouement du public pour le personnage a conforté Netflix dans son idée de faire un spin-off de Daredevil centré sur The Punisher. The Punisher est une série déconseillée au moins de 16 ans comme l'avait souhaité le showrunner de Daredevil Steven DeKnight. Cette classification autorise plus de violence et dans le cas du Punisher c'est préférable. Pourquoi regarder Marvel's The Punisher ? Une série sur une super-méchant, ça change du super-héros ! Jon Bernthal est The Punisher et il n'y a pas mieux sur le rôle Une série violente mais qui respecte l'identité du personnage   Marvel's The Punisher avis pilote Même si cette fois-ci, ce n'est pas un superhéros mais un super-méchant et un ennemi redoutable de Daredevil, la série dès le pilote comporte le même petit défaut des séries Marvel produite par Netflix (excepté Jessica Jones qui elle réussit son entrée), il y a un personnage fort, une présence, une atmosphère, une idée intéressante qui se dessine mais pas de réels enjeux assez engageants. Beaucoup de scènes d'action pour éblouir mais scénaristiquement, il manque l'intrigue alléchante. Ok, The Punisher…

transferts série avis

Transferts : quand l’homme perd son âme

Imaginez votre esprit dans le corps d'un autre ? Vous visualisez ? Quel est votre sentiment ? Étrange, non ? Et si dans un futur proche, c'était possible ? C'est le concept de la nouvelle série d'Arte, Transferts. Claude Scasso et Patrick Benedek, les créateurs de la série, ont inventé un monde où un esprit peut être transféré d'un corps à un autre. Bien sûr, ça serait une avancée impressionnante pour la science mais ça engendrait sûrement des dérives comme les contre-transferts ou les transferts illégaux. Je m'explique le premier signifie que l'esprit est rejeté par son nouveau corps et les individus développent alors un comportement anormal et à cause de ces anomalies, la B.A.T.I, sorte de police d'état, traque les transferts illégaux puisque maintenant, il est interdit de transférer son esprit dans un autre corps. Dit comme ça, vous vous dites cette série est farfelue avec cette histoire de transfert d'âme. Certes, mais vous allez découvrir un véritable fascinant et surtout vous allez vous poser un milliard de questions. C'est ce qui m'est arrivé à la suite de la projection des deux premiers épisodes de la série lors de Séries Mania saison 8. Pendant plusieurs jours, je revoyais les images de Transferts et me posait des questions d'éthique (séparer l'esprit du corps, quelles conséquences ? Quel champs des possibles ? Y a-t-il une raison pour que ce ne soit pas possible dans nos vies ? Est-ce l'avenir ?) ou des questions pratiques (est-ce que j'aimerais me retrouver dans le corps de quelqu'un d'autre ? Et si je suis transféré dans le corps du sexe opposé qu'est-ce que ça fait ?). Bref, un tas de questions qui fleurissaient dans mon esprit bien présent dans mon corps habituel.   Pourquoi un tel engouement pour Transfert ? Parce que je trouve le…

un village français épilogue

Un Village Français Saison 7 dernière : C’est un belle série, c’est une belle histoire…

C'est un beau roman, c'est une belle histoire. C'est une romance d'aujourd'hui...   La version originale de Michel Fugain que vous entendrez lors d'un des 6 derniers épisodes d'Un Village Français. Eh oui, les tous derniers épisodes qui conduisent à la fin. Après 7 saisons, il est temps de terminer cette belle histoire. Jamais facile d'achever une série surtout quand celle-ci est excellente. Mais, nos personnages sont à présents libérer et redécouvre une vie sous le signe de la liberté. Traumatismes et devoir de mémoire feront partie de cette nouvelle vie. J'ai eu la chance de voir grâce à France 3 de voir tous les épisodes et tout ce que je peux vous dire, c'est que j'ai fini en larmes. J'ai bien évidemment enchaîné les épisodes parce que c'est ça la force d'Un Village Français, une fois que vous retournez à Villeneuve ne serait-ce qu'un temps vous êtes comme envoûté. A vrai dire, j'ai toujours pensé que la série avait été sous-estimée par le public (malgré des audiences correctes) et moi la première, ce n'est seulement qu'à la diffusion de la saison 6 sur France 3 que je rattrape l'intégralité des 5 saisons précédentes. Malgré les bonnes critiques des camarades sériephiles, j'avais à tort pensé que c'était une série ringarde, diffusée sur une chaîne plutôt centrée sur les seniors et abordant une sujet pas forcément évident. Pourtant, passionnée d'histoire depuis la 6ème, j'en viendrais même à recommander aux écoles de montrer la série à leurs élèves. Un excellent cours d'histoire et ludique. Oui, je m'étais bien trompée sur le compte d'Un Village Français et comme le dit le dicton, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, j'ai changé d'avis et heureusement ! Un Village Français, c'est bien écrit du début jusqu'à la fin, bien réalisé et…

future man avis série

[Pilote] Future Man

Josh Futturman, homme d'entretien de jour et joueur de jeux vidéo de nuit, est recruté par des visiteurs mystérieux qui ont voyagé à travers le temps afin d'éviter l'extinction de l'humanité. La nouvelle mission de Josh n'est plus un jeu... [symple_bullets style="check"] Durée : 30 min Saison 1 = 13 épisodes Pays : USA Diffusion : Hulu [/symple_bullets] Le saviez-vous ? Seth Rogen est un des producteurs exécutifs de Future Man et il a co-réalisé avec Evan Goldberg, le pilote de la série. L'actrice Glenne Headly qui joue Diane Futterman, la mère du héros Josh Futterman, est malheureusement décédée pendant le tournage à l'âge de 62 ans. Elle avait alors déjà tourné 5 épisodes sur les 13. Les producteurs de la série ont dit ne pas la remplacer, diffuser les 5 épisodes où elle est présente et ils vont devoir réécrire les épisodes où le personnage devait intervenir. Quand vous verrez la série peut-être que vous n'allez pas le reconnaître  il a bien changé mais il y a l'acteur Haley Joel Osment qui joue le docteur Stu Camillo. C'était lui le petit garçon du film 6ème Sens ! Pourquoi regarder Future Man ? Avis aux fans de jeux vidéo. Quand le jeu vidéo devient réalité. voyage temporel et mission sauver l'humanité. Mon avis sur le pilote de Future Man ! Future Man est la série idéale pour les gamers. Elle embrasse vraiment cette culture jeux vidéo et propose une histoire plutôt intéressante. Future Man fait du jeu vidéo, une réalité jusque-là peu de séries abordent le sujet. Les personnages du jeu de Josh Futturman (Josh Hutcherson) deviennent réalité et embarque Josh, ce jeune homme maladroit dans une mission capitale : sauver l'humanité de l'extinction rien que ça. Alors, Josh va-t-il devenir celui qu'il rêve d'être Future Man ? Le parallèle…

younger saison 4

Younger saison 4 : Team Josh, Team Charles : game over ?

Younger est et restera toujours une série rafraichissante. Même si la saison 4 n'est pas la meilleure, le concept fonctionne toujours et un épisode de Younger est toujours cool à regarder. Cette saison, Liza Miller (Sutton Foster) fait un peu plus son âge car de plus en plus de monde sont au courant de son secret dont sa meilleure amie Kelsey Peters (Hilary Duff). C'était prévisible, la vraie jeune de l'histoire, Kelsey fait la gueule à Liza pendant 3 épisodes seulement et heureusement. Ainsi, la jeune femme apprend une belle leçon de vie (quoique évidente), on ne base pas une amitié sur l'âge ! Dans cette saison 4, c'est une nouvelle dynamique qui s'installe entre les deux amies et c'est une vraie évolution de leur amitié. Même si c'était plus drôle quand Kelsey ne savait pas mais bon, il faillait bien avancer, ça ne pouvait pas durer trop longtemps non plus. Kelsey qui en profite pour se rapprocher de Josh (Nico Tortellera) chez qui elle emménage car bien sûr, elle ne peut pas trouver mieux et elle ne peut pas se payer un appart. Bref, passons. Ce qui est moins sympa, c'est quand il est suggéré que Josh et Kelsey pourraient avoir une relation. Heureusement, ça ne se fait pas mais le fait que l'idée soit évoquée m'a un peu soulé. C'est trop facile. Finalement, on met deux filles dans les pattes de Josh pour le distraire du moins on sent que c'est vraiment le but vu que Liza se rapproche doucement mais sûrement de Charles. Même si c'est toujours compliqué quand on prétend avoir 26 ans et que l'ex-femme de Charles, Pauline revient dans les parages... Josh expérimente la folie avec Montana dont on ne comprend pas vraiment le délire et il connaîtra l'amour de substitution avec le personnage…

Alias Grace / Captive : histoire captivante de Grace Marks !

Grace Marks, c'est l'autre servante de Magaret Atwood, auteur du roman La Servante Écarlate connue sous le nom anglais de The Handmaid's Tale. Visiblement la romancière a le vent en poupe car un autre de ses livres qui est adapté en séries pour la chaîne canadienne CBC et distribuée à l'international par Netflix. L'ambiance est assez proche de The Handmaid's Tale et Grace fait écho à Offred. Mais, le saviez-vous ? Grace Marks a réellement existé ! En effet, Alias Grace / Captive s'appuie sur l'histoire vraie de Grace Marks, une jeune femme irlando-canadienne condamnée en 1843 pour le meurtre de son employeur Thomas Kinnear et sa maîtresse Nancy. Elle échappe de justesse à la peine de mort pour être enfermée pendant 30 ans dans un hôpital pour malades mentaux. L'implication de Grace Marks dans ce double meurtre n'a jamais été totalement prouvé, certains disent qu'elle souffrait d'une maladie mentale. De ce mystère né le roman Alias Grace, intitulé Captive en français, dans l'esprit de Margaret Atwood et de ce roman né la mini-série de 6 épisodes. N'ayant pas lu le roman qui me tente bien après avoir vu la mini-série, Alias Grace raconte donc l'histoire de Grace Marks, cette servante immigrante d'Irlande arrivée au Canada et qui est condamné pour meurtre à finir ses jours dans un établissement psychiatrique sauf que la jeune femme ne se rappelle de rien sur ces meurtres. C'est alors que le Docteur Simon Jordan intervient pour aider la jeune Grace à se souvenir de son passé et retrouver la vérité. Pas certain que le Dr. Jordan est existé mais il est un personnage clef pour que Grace remonte dans le temps est nous raconte son histoire captivante. Oui, c'est bien le terme "captivante" pour qualifier cette mini-série. Personnellement, j'ai enchaîné les quatre premiers épisodes…

le tueur du lac avis série

Le Tueur du Lac ou l’art d’éviter le prévisible à la française ?

Quand je me suis lancée dans l'aventure Le Tueur du Lac, je n'avais aucune attente particulière m'attendant seulement à voir une série policière. Grâce à TF1, j'ai pu voir l'ensemble des 8 épisodes et j'en suis ressortie plutôt agréablement surprise. En effet, mon binge-watching s'est fait assez naturellement, j'étais intrigué et mes hypothèses s'affinaient d'épisode en épisode. Je me suis prise au jeu de l'enquête mais pas seulement. Le point fort de cette mini-série, c'est d'avoir construit des personnages avec leurs propres intrigues qui sont plus ou moins rattachées à l'histoire principale. Une corrélation avec Le Mystère du Lac ? Oui mais pas totalement. En bref, on reprend les mêmes personnages Lise Stocker, Clovis Bouvier et Marianne Stocker, ils vivent une autre histoire indépendante sauf changement l'actrice principale Barbara Schultz est remplacée par Julie de Bona. Ce n'est pas une saison 2. Spin-off pas vraiment, reboot pas vraiment, suite pas vraiment mais bon vous comprenez l'idée. Une fois, les choses au clair. De quoi Ça parle ? Voici le pitch : Lise et Clovis sont heureux, à Annecy, elle flic, lui gendarme. Ils ont un adorable bout de chou, Tom, 9 mois…. Alors que Lise se remet enfin d’une enquête difficile qui s’est mal terminée il y quelque temps, un meurtre de femme se produit. Bientôt suivi d’un autre… Lise et Clovis enquêtent tous les deux sur les traces d’un tueur complexe et imprévisible. Leur couple et leur famille résisteront-ils à cette épreuve ?   Une tentative d'éviter le prévisible remarquable Pour un policier et français, le pilote a le mérite d'intriguer. L'enquête policière est prometteuse, le casting bon et les personnages même annexes ont une certaine profondeur. La suite se tient avec des intrigues autour des affaires personnelles des protagonistes qui ont le mérite d'être aussi intéressante que l'enquête voire…

the long road home avis série

The Long Road Home : les deux premiers héros

4 avril 2004. Ce jour-là, un peloton restreint de soldats de la 1ere division de cavalerie venant de Fort Hood (Texas), tombe dans une violente embuscade à Sadr City, banlieue labyrinthique de Bagdad, un jour connu désormais comme le « Dimanche noir » dans les annales militaires américaines. [symple_bullets style="check"] Durée : 60 min Mini-série = 8 épisodes Pays : USA Diffusion : National Geographic France [/symple_bullets] Le saviez-vous ? The Long Road Home est une série inspiré du best-seller du même nom de la journaliste Martha Raddatz. The Long Road Home a été filmé quasiment intégralement à Fort Hood, la plus grande installation militaire aux Etats-Unis, qui s’étend sur près de 900 kilomètres carrés. Le lieu abrite également la 1e division de cavalerie et l’endroit où les soldats décrits dans la série vivaient et s’entraînaient avant leur affectation fatidique. C'est la deuxième série télévisée proposée par National Geographic après Genius. Pourquoi regarder The Long Road Home ? Une fiction pour raconter une tragédie militaire Une leçon d’héroïsme Deux points de vue celui des soldats en Iraq et de leurs familles qui attendent leur retour. Mon avis sur les deux premiers épisodes de The Long Road Home La tendance du moment est claire, les séries militaires ont le vent en poupe. Un genre auquel on adhère ou pas mais avec The Long Road Home même les plus récalcitrants à la thématique peuvent s'y retrouver. Déjà le côté authentique de cette histoire permet de l'ancrer dans une réalité que tout le monde ne connaît pas forcément donc il y a une forme d'apprentissage d'un fait historique. Certes, cela reste très américain comme fait historique mais important à savoir. The Long Road Home ne vire pas dans l’héroïsme américain à outrance et les personnages sont vrais, pas des machines de guerre. Chaque…

midnight texas syfy

[Pilote] Midnight, Texas

Vampire, sorcière, ange ou encore tueuse à gage, Midnight est un mystérieux havre de paix pour ceux qui sont différents. Mais c’était sans compter sur l’arrivée de Manfred, un jeune médium capable de communiquer avec les morts. Les habitants de cette ville vont devoir se regrouper et former une famille afin de combattre les pressions extérieures et leur propre passé. [symple_bullets style="check"] Durée = 42 min Saison 1 = 10 épisodes Pays : USA Diffusion : NBC / Syfy France [/symple_bullets] Le saviez-vous ? Midnight, Texas est une série inspirée du livre du même nom de Charlaine Harris, romancière à succès connue sa saga La Communauté du Sud qui a inspiré la série True Blood de HBO. Dans le livre Manfred Bernardo est un personnage petit, blond aux cheveux peroxydé et plein de percing ce qui n'est pas le cas dans la série. Arielle Kebbel qui joue le personnage d'Olivia a aussi joué dans True Blood, le personnage de Charlene (saison 3 episode 10). Pourquoi regarder Midnight, Texas ? Des airs de True Blood mais plus soft Une communauté de créatures étranges, il y a pour tous les goûts du vampire, au medium en passant par l'ange et la sorcière. c'est le Farwest surnaturel où il faut quand même sauver l'humanité.   Mon avis sur le premier épisode de Midnight, Texas La comparaison avec True Blood vient rapidement à l'esprit. En effet, l'ambiance est très semblable sauf que la ville est différente, que les vampires ne sont pas en surnombre et qu'il y a beaucoup moins de sexe et de violence (network oblige). En fait, on ne peut pas s'empêcher de penser que c'est une version cheap de True Blood même si il y a une volonté de s'en détacher. La comparaison est là et elle n'est pas positive pour…