Partager

Rencontre avec deux agents de stars Mathias Barneville et Gabriel Sarda ! Pour leur interview leurs interprètes, Thibault de Montalembert et Gregory Montel ne m'ont pas pris rien pris même pas Dix Pour Cent ! L'occasion d'en savoir plus sur un métier méconnu du grand public et la série Dix pour Cent.

dis-pour-cent-agent-de-stars

Qu'est-ce qui vous attirez dans le projet au départ ?

Thibault de Montalembert : "Au départ de travailler avec Cédric Kalpisch et avec Lola Doillon (réalisatrice) que je connaissais. Et petit à petit, je me suis aperçu que c'était une aventure assez unique. On parle d'un sujet dont on avait jamais parler le monde des agents. En plus, l’écriture était vraiment bien et pour une fiction télé ce n'est pas souvent le cas. La différence basiquement entre la télévision et le cinéma pour les comédiens, pour les rôles qui nous proposent, ils sont bien souvent pas stéréotypés mais ils sont dessinés une fois pour toute. Ils commencent ils sont comme ça, ils terminent ils sont comme ça, c'est-à-dire que ce qui évolue dans l'histoire c'est les situations mais pas les personnages parce qu'on zappe et il faut pouvoir les retrouver tels qu'ils étaient. Parce qu'ils ont changé pendant qu'on a zappé et qu'on perd le personnage... c'est lié à quelque chose comme ça. Alors, là on se retrouve pas dans ce cas de figure car il y a une vraie évolution des personnages comme on peut avoir au cinéma. Ils commencent à un point A et finissent à un point Y à la fin des six épisodes où ils sont complétement transformés, changés, évolués. C'est plus les mêmes. Ça aussi c'était très intéressant en terme de jeu d'acteur. Puis, Dominique (Besnehard), je le connais depuis que je suis né quasiment".

Qui est Mathias Barneville selon vous ?

Thibault de Montalembert : "Au départ, il est antipathique. C'est le chef d'entreprise qui pense à l'entreprise. Alors que les agents travaillent sur l'humain car ils travaillent avec des acteurs. Lui, il est dans la rentabilité, le chiffre d'affaire et petit à petit ça se fissure car il y a l'irruption de cette fille qui arrive dans sa vie. On va s'apercevoir que c'est le personnage qui se transforme le plus au cours des six épisodes. Tout ça va se fissurer cette façade bourgeoise, bonne famille va se fissurer et on va voir apparaître l'homme".

Pouvez-vous intervenir dans le scénario ?

Thibault de Montalembert : "Les trois réalisateurs aiment les comédiens et ça se sent ils savent les filmer. Ils sont très friands de ce que l'on peut leur proposer. Autant on peut proposer, c'est pas forcément reçu mais il y a une possibilité vraiment de travail".

Aviez-vous envie de faire de la série ?

Grégory Montel : "Je n'ai jamais fait de série. Moi, j'ai fait théâtre, cinéma. Je suis un fan de séries : Six Feet Under, The West Wing et The Affair".

Votre personnage de Gabriel Sarda : un faux calme ?

Grégory Montel : "Mon personnage peut paraître trop gentil pour un agent. C'est pour ça qu'à l'issue de l'épisode 1 où j'ai vu qu'il avait moyen de se mettre très très en colère, j'ai exagéré la colère, ça m'a rassuré car il a quand même un côté grand gueule".

Gregory MONTEL (Gabriel Sarda), Camille COTTIN (Andrea Martel), Thibault DE MONTALEMBERT (Mathias Barneville), Liliane ROVERE (Arlette Azemar) Validée : Liliane ROVERE, Thibault DE MONTALEMBERT, Grégory MONTEL, Camille COTTIN Validée : Michel FELLER, Harold VALENTIN, Cedric KLAPISCH 10 pour cent 10%

Gregory MONTEL (Gabriel Sarda), Camille COTTIN (Andrea Martel), Thibault DE MONTALEMBERT (Mathias Barneville), Liliane ROVERE (Arlette Azemar)
Validée : Liliane ROVERE, Thibault DE MONTALEMBERT, Grégory MONTEL, Camille COTTIN
Validée : Michel FELLER, Harold VALENTIN, Cedric KLAPISCH 10 pour cent
10%

Quelques secrets d'agents...

  • Le casting a été long pour trouver une équipe qui fonctionne.
  • Mathias et Andréa ont les histoires personnelles les plus développées.
  • Les extérieurs ont été tourné en premier. Dans toute l'agence la lumière était fait pour une fois pour tout, ce qui permet de gagner du temps lors du tournage des intérieurs.
  • 3-4 mois de tournage pour Dix Pour Cent.
  • Le fils de Thibault de Montalembert veut être agent de star donc, l'acteur a puisé sur l'expérience de son fils.

À voir sur France 2 !

TAGS : Dix Pour Centrencontreinterview

Il y a 2 commentaires

  1. Pingback: Coup de projecteur sur Dix Pour Cent ! - Lubie en Série

  2. Pingback: Loin de chez nous et si drôlement proche ! - Lubie en Série

Votre avis ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *