Partager

A défaut de son rêve de dictateur, Jonathan Lambert devient l'empereur romain Maximus pour la série déjantée de M6 appelé Péplum. Véritable gamin au plein pouvoir, l'acteur et humoriste parle de ce rôle délirant en interview.

jonathan-lambert

Péplum fait penser à un mix entre Kamelott et Scènes de Ménage : que pensez-vous de cette comparaison ?

Jonathan Lambert : "Si on a le même succès, je m'en réjouis. Si comparaison il y a avec Kamelott c'est sur le plan des ambitions : beau décor, scènes en costume, lumière chiadée et une vraie exigence dans l'écriture. Moi, ça me va si on me compare sur ce plan-là. Après la musique n'est pas la même, il y a quand même une identité qui est très forte dans Kamelott. Bien sûr, on va dire c'est un truc d'époque, c'est un peu décalé c'est M6. Du moment que les gens se marrent. La promesse dans ce genre de programme, c'est de faire rire les gens".

Avez-vous participer à l'écriture ?

Jonathan Lambert : "Non du tout. Il y a Fabien Rault qui a été ce que l'on appelle 'showrunner'. Un truc très anglo-saxon qu'ils ont vraiment réussi à imposer dans cette série avec une vraie direction artistique et il a tout chapeauté. Puis, c'est très agréable de s'engager dans un truc que vous n'écrivez pas et de se laisser guider par un metteur en scène. Surtout quand on lit le truc et qu'on a confiance dans le projet".

Est-ce un rôle que l'on vous a proposé ?

Jonathan Lambert : "Pour être honnête, je sais qu'ils cherchaient. On a fait un genre de pilote. Il y avait déjà Pascal (Demolon) et moi parce que c'était sur ce duo qu'ils cherchaient à trouver une sorte d’équilibre.

Péplum : un rêve d'enfant ?

Jonathan Lambert : "Vous savez ma génération, on était élévé à deux genres : le péplum et le western. J'ai déjà réalisé la moitié là. La prochaine fois, ça sera John Wayne".

Qu'est-ce que vous appréciez dans votre personnage de Maximus et ce que vous aimez moins ?

Jonathan Lambert : "Moi, j'adore tout dans ce personnage ! J'ai toujours rêvé d'être dictateur. D'une certaine manière, j'ai réalisé mon rêve. Ce qui est intéressant avec ce personnage, ce sont les moments où il est triste car il n'a que des rapports de soumission  avec les autres. Il y a des moments où il se rend compte qu'il n'a pas de vrais rapports avec les autres et ça l'attriste. C'est un pauvre gamin. C'est un gamin qui se retrouve du jour au lendemain empereur car c'est la filiation qui veut ça mais finalement, c'est assez terrible. Je ne dis pas qu'ils sont à plaindre mais il y a un peu une sorte de non-sens total de naître et de se dire à la mort du père empereur comme roi ou autres. C'est pour ça qu'il y en a qui ont abdiqué. C'est assez génial d'ailleurs".

 Rendez-vous sur M6 à partir du 24 février sur M6 à 20h55 pour découvrir Jonathan Lamber dans Péplum !

TAGS : serie françaiserencontrem6interviewPéplum

Il y a 1 commentaires

  1. Pingback: Rencontre avec Nicole Ferroni - Péplum - Lubie en Série

Votre avis ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *