Partager

 Loin de Downton Abbey et de son légendaire rôle de Mr. Bates, Brendan Coyle joue les gangster londonien éduqué dans la série Spotless. L'acteur avoue que Nelson Clay est un personnage dont il est très fier. D'ailleurs, Spotless est une série qui lui tient à coeur et il voulait absolument faire partie du projet. Rencontre avec l'acteur britannique.

 brendan-coyle-spotless
Je ne cherche pas à ce que le public apprécie le personnage.

Brendan Coyle

Nelson Clay, le boss de Spotless !

Qu'appréciez-vous vraiment dans le personnage de Nelson Clay ?

Brendan Coyle : "J'ai parlé à Ed McCardie et je lui ai dit que  je ne voulais pas que Nelson Clay soit une brute, un gars agressif, que les gens aient peur de lui car il est sauvage et violent. Je voulais qu'il soit à sa manière sophistiqué : il lit Darwin et c'est une sorte de philosophe.  Ce qui m'intéressait c'est qu'en dessous de cette apparence calme, c'est un homme très dangereux et psychotique. C'est quelqu'un de généreux et loyal mais si vous essayez de le défier, il vous fera regretter le jour de votre naissance. Il ne fait pas de compromis et il est impitoyable".

Ne trouvez-vous pas qu'il a côté paternaliste envers Jean ?

Brendan Coyle : "C'est un autodidacte et il a fait lui-même sa propre éducation et il compense par rapport à son milieu d'origine défavorisé. Nelson n'a pas eu la chance d'aller à l'université et il a choisi la criminalité. S'éduquer soi-même lui permet d'accroître son pouvoir et sa richesse, mais il reste attacher à la terre de son grand-père et apprécie de faire pousser des légumes dans son potager. La façon dont il regarde Jean faire son travail, c'est une manière pour lui d'accumuler du savoir. Il est fasciné par Jean essentiellement car cet individu a des compétences en criminalistique bien au-dessus de la moyenne des gens qui exercent le même métier. Il est utile pour mon personnage car il a besoin de quelqu'un avec ses compétences dans son équipe. C'est assez basique en réalité. Par la suite, il est fasciné par sa résistance et son refus de l'argent. Il devient de plus en plus paternel avec Jean de part son intégrité et son intelligence et Nelson veut se connecter avec lui car il  n'y arrive pas avec son propre frère pour des raisons évidentes que je ne peux dévoiler. Il veut se connecter avec son petit frère aussi. Sa première femme est morte de façon tragique, il est déconnecté avec la vie. C'est une dynamique qui évoluera".

Y a-t-il un parallèle à faire entre les deux duo de frères : Jean et Martin et Nelson et Victor ?

Brendan Coyle : "Il y en a un. Martin et Victor sont des marginaux et ils ne sont pas aussi brillants que Nelson et Jean. Il y a une connexion très intéressante entre Martin et Victor. En quelques sortes, Jean est le frère que Nelson aurait voulu. Il aurait souhaité avoir un lien intense et fraternel avec son frère, il aurait aimé qu'il évolue".

Auriez-vous préféré que les deux frères Jean et Martin parlent français entre eux ?

Brendan Coyle : "J'aurais voulu que les deux frères parlent français. Je pense que c'est une manière pour Marc-André Grondin de mettre une autre barrière, ils se sont pas parlés pendant plus de vingt-deux ans et en même temps, comme ils sont impliqués de plus en plus dans des affaires criminelles, c'est un moyen de ne pas attirer l'attention sur eux. Une décision a été prise et je suis sûre que la vente à l'international y est pour quelque chose. Je pense que Nelson aurait commencé à apprendre un peu le français. Moi, j'ai commencé à apprendre le français mais Marc-André et Denis m'ont ri au nez".

Et si Spotless décroche une saison 2, vous revenez ?

Brendan Coyle : "A 100% sûr. J'adore jouer ce rôle d'autant plus quand vous voyez l'évolution du personnage".

brendan-coyle-downton-abbey

Mr. Bates et Downton Abbey

Avez-vous une préférence en Mr. Bates et Nelson Clay ?

Brendan Coyle : "Je pense plus Nelson Clay car je suis moderniste. Par exemple, en théâtre je suis intéressé par la 'nouvelle écriture'. Bates est un rôle très agréable à jouer. La plupart des acteurs que je connais, ont un éventail plus large dans leur jeu d'acteur que l'opportunité qu'ils ont de le jouer. Donc, de venir de Downton et jouer ce rôle, c'est le scénario de rêve. Ma préférence, c'est de pouvoir sauter de style en style".

Mr. Bates, c'est une partie de votre vie ?

Brendan Coyle : "En effet, six ans. C'est aussi une question d'exposition. L'année dernière, j'ai joué dans une pièce de théâtre pendant 6 mois devant huit cent personnes chaque soir, ça a fait partie de ma vie. La pièce n'a tout simplement pas le même taux de couverture médiatique. Maintenant, peu importe où je vais, les gens savent qui je suis. Cela demande de l'adaptation et ça ne dura pas pour toujours. Je ne ferai probablement rien d'aussi grand que Downton Abbey. Mais, ça ne me dérange pas, ce n'est pas comme ça que j'ai obtenu du succès. Le succès est dans la performance".

Certains fans de Downton Abbey s'étonnent de voir Mr. Bates marchait quasi normalement dans certains épisodes ? Rassurez-vous Brendan Coyle a une théorie !

Brendan Coyle : "Quand on a commencé le tournage, c'était très clair, ce personnage boité, sa blessure ne pouvant être guérie. Puis, il est tombé amoureux d'Anna, puis, il a essayé de réparer sa jambe et il en a souffert. Au début de la série, le reste du staff ne l’appréciait pas car il ne pouvait pas faire son job correctement et il devait avoir cette incapacité. Au fil de l'avancement de la série, ça devenait une nécessité pour moi d'être un peu plus fonctionnel. Mais, j'ai fait des recherches et les éclats de balles dans le genou peuvent bouger comme un joint qui se déplace. Quand ça bouge, ça peut causer des douleurs. La douleur vient et repart. Donc, j'ai décidé de retirer ma canne parfois. Ainsi, il y a des jours où ça va et d'autres où ça va moins bien".

English Speaker ? Change the langage below 🙂

TAGS : rencontreSpotlessinterview

Votre avis ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *