Partager

Hayley Atwell, c'est une actrice British propulsée du jour au lendemain dans une super production hollywoodienne dans laquelle elle s'est fait remarquée. En effet, les fans veulent en savoir plus sur le personnage de Peggy Carter à tel point que Marvel (avec l'aide ABC) lui propose sa propre série ! Ainsi, Marvel's Agent Carter voit le jour. Rencontre avec son héroïne au 55eme festival de télévision de Monte-Carlo. Quelles missions pour l'agent Carter ?

@slpcannes-photos

@slpcannes-photos

Qui est l'agent Carter ?

favicon14Après le film Captain America, plus le court métrage Agent Carter, comment expliquez-vous le succès d'Agent Carter auprès du public ? Etiez-vous surprise que le personnage ait sa propre série ?

Hayley Atwell : "La principale raison, c'est que Peggy est une femme qui s'impose au milieu d'un monde dominé par les hommes mais elle s'impose à sa manière et donc, elle n'est pas dépendante de sa sexualité tout en l'utilisant quand elle en a besoin. Elle est intelligente, maligne, elle n'a pas de supers pouvoirs, c'est tout simplement une personnage extraordinaire. Je n'attendais pas à ce que cela devienne une série. Quand j'ai fait le film américain, j'ai dit merci, job agréable  et je suis revenue à Londres pour jouer dans une pièce de théâtre. Puis, ils m'ont demandé si je pouvais revenir pour Captain America, le soldat d'hiver et j'ai répondu 'bien sûr'! Puis, ils m'ont demandé de venir faire le court-métrage et j'ai répondu présente encore. C'est le succès de toutes ces projets ainsi que la campagne en ligne sur les réseaux sociaux pour que Peggy soit plus présente dans l'univers Marvel. Donc, je pense que Marvel a senti qu'il y avait plus d'histoires à raconter sur Peggy et ils ont imaginé une série autour d'elle. C'est tout simplement génial et une surprise que j'ai très bien accueillie".

Dans la série, on en apprend plus sur l'agent Carter : est-ce appréciable pour vous de montrer différentes facettes du personnage ?

Hayley Atwell : "C'est quelque chose que j'ai longuement abordé avec les scénaristes et les producteurs de la série au départ. Si je me souviens, il s'est écoulé un an voire un an et demi entre la décision de Marvel de faire une série et celle d'ABC d'accepter le projet. Entre temps, beaucoup d'échanges d'emails : quel est l'objectif de la série ? Comment serait la série ? Qui est l'agent Carter ? Quelles histoires valent le coup d'être racontées ? Concrètement, on l'a vu forte mais moins vulnérable, explorer davantage le coût émotionnel de ce qu'elle fait. Sa personnalité doit être complexe, elle doit avoir des défauts car c'est uniquement comme cela que l'on peut s'identifier à elle. Et je voulais aussi montrer son côté chaleureux et son brin d'humour, montrer qu'elle ne se prend pas trop au sérieux mais qu'elle s'implique sérieusement dans son travail. Tous ces aspects se sont combinés et j'avais l'impression qu'ils écoutaient mes souhaits et mes pensées sur le sujet et j'ai intégré ma force en tant qu'actrice dans ce projet. Ainsi, je l'ai vu davantage comme une collaboration et c'est pour cela que j'avais cette impression qu'ils créaient une série autour de moi. Ils écoutaient ce que j'avais à dire et aussi le public, ce qu'ils voulaient".

Etiez-vous une fan de Marvel avant de décrocher le rôle ?

Hayley Atwell : "Rien. J'étais tellement novice. Ce n'est même pas mon genre de film mais en même temps, c'est un bon point car je n'ai pas ressenti de pression. Si j'avais été une véritable fan, je n'aurais pas su comment faire. Comme je ne savais rien, disons, que l'ignorance est une grâce car vous y allez et vous créez au fur et à mesure que vous découvrez. Donc, je n'avais pas une idée préconçue de comment cela devait être. Cela s'est avéré utile. Et, je n'ai pas encore vu tous les films Marvel. Les fans du monde entier en savent plus sur Peggy que moi-même. C'est incroyable".

favicon14Peggy semble proche de Jarvis, une possibilité qu'il soit son nouveau Captain America le temps de la série ?

Hayley Atwell : "Eh bien, il est marié. Ça se trouve elle le maltraite. Je pense que leur relation ne s'appuie pas sur une alchimie sexuelle, c'est davantage un jeu d'échec. Intellectuellement, c'est vraiment stimulant pour eux et ils ont cette connexion. Je pense qu'elle a besoin d'une connexion du coeur et cela doit venir de quelqu'un qui a une infirmité comme Steve avait. Par exemple, elle est tombée amoureuse du Steve maigrelet, elle est tombée amoureuse de sa personnalité, donc, elle a besoin de cette connexion du coeur c'est pour ça que Souza peut être une possibilité car il a aussi un handicap et ça fait le lien avec sa propre limitation à elle en quelques sortes. Tous ces personnages extraordinaires ont des limites. C'est une femme, c'est son handicap. Souza a perdu sa jambe, c'est sa fragilité. Je pense que cela crée une dynamique intéressante. Jarvis va bien, c'est juste une homme normal et ennuyeux".

Quel est votre sentiment sur le féminisme dans la série ?

Hayley Atwell : "C'est un sujet évident de part l'époque dans laquelle se situe la série. C'est en 1946 après la Seconde Guerre Mondiale : les hommes sont de retour et les femmes ne sont plus indispensables au bureau et elles ont été écartées du moins Peggy le voit comme ça. A part au moment où elle fait du café ou le thé pour l'équipe, elle est invisible. Ce qui est bien, c'est qu'elle utilise cela à son avantage. Alors, si je suis invisible, cela veut dire que je peux être dans la pièce et sans que personne ne fasse attention à moi et donc, je peux récupérer les informations dont j'ai besoin efficacement et rapidement. De part ce fait, c'est assez naturelle qu'elle devienne une icône féministe. C'est génial d'avoir deux femmes showrunneuses qui supervisent les scripts car elle s'amusent bien avec les gags et les blagues en se montrant plus rusés que les hommes. C'est assez rafraîchissant de voir ça. Et aussi le fait qu'elle peut utiliser sa sexualité mais elle n'en est pas dépendante. Elle est féminine mais pas au point d'être une demoiselle en détresse. Elle est tout à fait compétente et forte à sa manière mais elle sait aussi qu'elle rend bien avec un rouge à lèvres rouge. Je pense que c'est un équilibre subtil et c'est pour ça que de nombreuses personnes la voit comme cette icône féministe. J'ai rencontré plusieurs jeunes femmes à travers le monde, plus particulier aux Etats-Unis lors de conventions et elles me disaient : 'Grâce à Peggy Carter, je sais ce que je vaux'. Cela fait tellement plaisir d'entendre des femmes dire ça. Peggy semble avoir une influence positive sur les jeunes gens. Quel beau plus à mon travail, cela donne plus de sens à ce dernier".

Peggy se défend bien au combat : pouvez-vous nous parler des scènes de bagarre ?

Hayley Atwell : "C'est un bon moyen de relâcher la tension, agressivité, la frustration, l'énergie et parce que Peggy est si stricte, inductive et contrôlée, c'est une libération naturelle pour moi en tant qu'actrice et pour Peggy aussi. J'ai deux cascadeurs coordinateurs qui chorégraphient les scènes de bagarres. Ils me montrent la chorégraphie ensemble et après, ils me la montrent pas à pas. Puis, je la tourne jusqu'à que j'ai la bonne prise. Plusieurs cascadeurs ont été blessés lors du tournage de la série. Je n'arrêtais pas de les frapper aux parties génitales, je ne sais pas pourquoi. Je suis assez maladroite. Je suis confiante sans avoir les aptitudes. Avec le temps, vous développez une forme de mémoire du muscle pour être meilleure dans l'exercice. Ces scènes de combats sont comme des danses et tant que vous ne blessez personne, elles ne sont pas dangereuses".

Avez-vous apprécié le moment où les hommes du bureau se rendent compte du potentiel de Peggy, et plus particulièrement lors de la scène où elle est applaudie par ses collègues ?

Hayley Atwell : "J'ai détesté cette scène. Je me sentais si exposée à la vue de tous. Tout le monde me regardait et m'applaudissaient. Moi, j'étais en mode 'oh non, non, non'! Je pense que Peggy n'est pas là pour le prix. C'est pourquoi elle dit 'Je connais ma vraie valeur. L'opinon de qui que ce soit n'a pas de réelle importance'. Je crois qu'elle pense sincèrement cette phrase. Bien sûr, ça serait bien d'avoir davantage de reconnaissance car elle aurait plus de portes ouvertes et progresserait dans son travail. Elle est motivée et efficace qu'elle ne souhaite pas le faire pour une reconnaissance quelconque car cela pourrait la déconcentrer du travail et elle vit pour son travail. J'ai ressenti ça quand je suis rentrée dans la salle et qu'ils étaient tous en train de m'applaudir. Je me disais 'Salut, les mecs ! Enfin'! J'étais également timide car je n'aime pas les compliments, je ne suis pas la personne a récompensé d'un prix, ce qui ne fait aucun sens quand vous êtes actrice".

Quelle suite pour l'agent Carter dans la saison 2 ?

Hayley Atwell peggy carter

@slpcannes-photos

favicon14La saison 2 sera plus longue que la précédente : pensez-vous que c'est un avantage pour la série ? Pensez-vous que Captain America fera une apparition dans cette saison 2 ?

Hayley Atwell : "Je souhaite continuer autant de saison que le public souhaitera car je trouve cela divertissant. J'espère que les gens continueront de regarder dans 10 ans car j'aimerais vieillir avec Peggy. J'aimerais la voir vieillir et je pense qu'elle sera encore mieux plus âgée. J'aimerais la voir marier et devenir mère aussi. Je sais que des gens aimerait qu'elle soit une icône gay et qu'elle soit mariée à Angie, je dis pourquoi pas. Elle serait un super porte-parole pour les droits des gays, elle est philanthrope, pourquoi pas. J'aimerais vraiment que Chris (Evans) fasse une apparition ! Moi, je continue d'apparaître dans ses films. Je vais essayer. Je vais l'appeler pour savoir s'il est partant. C'est un bon ami à moi et un véritable supporter de la série. Espérons, s'il n'est pas trop occupé à faire 10 millions de films. Il est cher mais il pourrait le faire à titre de faveur pour moi".

Est-ce que dans la saison 2, on peut espérer des connexions entre Agent Carter et les Agents du S.H.I.E.L.D ou bien les autres films Marvel ?Hayley Atwell : "Je ne pense pas. On sait que l'agent Carter est à l'origine du S.H.I.E.L.D. Peut-être qu'il y aura des références aux origines par ci, par là. Mais, je ne pense qu'il y aura des crossovers car ce sont des bêtes différentes, situées dans une époque différente. Pour être dans Agents of S.H.I.E.L.D, il faudrait que ça soit un bond dans le temps en arrière car sinon, elle doit être vraiment beaucoup plus âgée. La saison 2 se déroulera en 1947 à Los Angeles. Il y aura deux épisodes en plus soit 10 épisodes en tout. Comme elle ne pleura plus Steve Rogers, potentiellement, cette saison 2 s'intéressa davantage aux intérêts amoureux avec Daniel Souza ou quelqu'un de nouveau. Je ne sais pas du tout, ils ne veulent pas me dire".Quel futur pour la série ? Peggy sera-t-elle à la tête du bureau ?Hayley Atwell : "Peut-être. On sait qu'elle est un des membres fondateurs du S.H.I.E.L.D. Je la vois bien commencer une agence et probablement avec Howard Stern, s'il lui fait confiance de nouveau. Je pense qu'elle aura un poste différent à la fin de la saison 2 et elle sera propulsée bien plus loin dans sa carrière. C'est une progression naturelle. On sait du film Captain America, le Soldat d'Hiver, qu'elle a une longue vie et on sait qu'elle est épanouie dans son travail et sa vie sentimentale. J'espère qu'il y aura beaucoup de saisons afin qu'il y ait une progression lente pour que l'on est pas tout déballé dans la saison prochaine et qu'il n'y ait plus rien à dire. Il y a beaucoup d'obstacles avant qu'elle achève sa destinée.

Quelques infos sur Captain America !

AKM-GSI MARVEL

AKM-GSI MARVEL

Il y a des rumeurs sur Captain America : Civil War comme celle que le cercueil que l'on voit en photo sur le tournage serait celui de Peggy ?

Hayley Atwell : "C'et un cercueil ! Ils ne m'on rien dit sur ça. C'est pourquoi, j'ai débarqué par surprise sur le plateau à Atlanta, là où il tourne. Je leur au dit : 'Hey, les gars, je n'aime pas trop ces photos de funérailles. De quoi ça parle'? et ils m'ont répondu : 'Tu sais, elle est âgée' et j'ai répondu : 'Je n'en fiche, elle doit vivre éternellement'. Je n'ai pas lu les scripts donc tout ce que je sais c'est qu'il y a un cercueil et tout le monde en a déduit que c'était Peggy. Mais, ils ne veulent pas que je lise le script car ils savent que je ne peux pas garder un secret. Je serais un mauvais espion".

Mais, apparaissez-vous dans le film Captain Amercia : Civil War ?

Hayley Atwell : "Je ne peux pas vous le dire, je n'ai pas le droit car je devrais vous tuer. Je sais que je perdrai mon emploi et il n'y aura pas de saison 2"

Retrouvez Peggy Carter sur Canal + Family !

 Translation Please !
TAGS : Monte-Carlo 2015rencontreMarvelMarvel's Agent CarterABCIntevriew

Il y a 1 commentaires

  1. Pingback: Super-héros en séries : abondance et lassitude ? - Lubie en Série

Votre avis ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *