Partager

Avec Caïn, il y a Lucie ! Rencontre avec la fidèle complice du flic à roulette interprétée par Julie Delarme. L'actrice évoque l'évolution de la relation Lucie/Caïn et ses ambitions pour son personnage. La saison 3 est diffusée à partir du 3 avril sur France 2.

caïn julie delarme

Dans cet épisode, il y a un jeu de séduction entre Caïn et Lucie : alors s'est-il passé réellement quelque chose entre la saison 2 et 3 ?

Julie Delarme : "C'est sûr qu'eux-même flirte avec cette ambiguïté, avec cette attirance réciproque qu'ils s'avouent à demi-mot et avec laquelle, ils s'amusent. Ils 's’y perdent eux-même et perdent aussi le téléspectateur car je pense qu'ils ont une certaine pudeur par rapport à la séduction. Lucie, ce qui la rend touchante, c'est qu'il y a une certaine maladresse par rapport à ça. C'est quelqu'un qui à l'habitude de contrôler ses désirs et ses instincts. Du coup, ils sont toujours sur le fil de cette romance possible et en général, il y a toujours quelque chose d'extérieur qui freine, une concrétisation possible ou leur propre pudeur. C'est vrai qu'ils sont sur le fil mais au-delà de ça, ça n'entache en rien la complicité qui les relient. Je pense que Lucie est devenue l'alter-ego de Caïn".

Dans le premier épisode de la saison 3, Lucie fait davantage femme fatale ?

Julie Delarme : "Je pense qu'elle a pris de l'assurance car la complicité qui existe maintenant le permet. Elle s'est affirmée dans pas mal de choses de la saison 1 à la saison 3. Ce rapport d'équilibre lui permet de s'affirmer en tant que femme, séductrice possible. Elle a moins de contrôle ou d'une carapace et en même temps, ça laisse la porte ouverte à plus de fragilité émotionnelle qui va vraiment être mise à mal durant cette saison en ce qui concerne Lucie".

On va en savoir plus sur le passé de Lucie ?

Julie Delarme : "Ça part d'ombre pour le coup va sortir du placard. Dans la saison 3, on creuse et on a quelques révélations. C'est ce qui est intéressant avoir plus de pistes et d'éléments sur l'intimité d'un personnage. Ça l'humanise forcément et les enjeux psychologiques sont davantage dans les émotions et intéressantes à jouer".

Donc, moins flic plus femme ?

Julie Delarme : "Oui voilà, elle n'est pas juste réduite à ses fonctions. Et moi aussi, ça faisait partie de mon souhait de voir éclore ce personnage qui jusqu'alors était assez mystérieux. On pouvait déceler une certaine complexité mais on avait assez peu d'éléments sur elle. Le rapport de mise en exposition avec Caïn qui l'a bien testée, ça maintenant c'est derrière nous et elle est intégrée. C'est toujours là car il y a toujours cette malice entre eux et cette fantaisie chez ces deux-là. Maintenant, on va avoir accès un peu plus à la personnalité de Lucie. Il y a tout un drôle de monde dans cette jeune femme".

Une saison 3 plus feuilletonnante : quels avantages ?

Julie Delarme : "Cela permet un suspens qui s'étire sur une saison et une continuité dramatique. La dramaturgie n'est pas la même car on peut construire sur la durée tout le parcours d'un personnage du premier jusqu'au dernier épisode. C'est toujours plus intéressant car on a tout le 'off" que l'on a vécu qui reste présent. C'est une petite vie parallèle que l'on a à construire. Et pour le téléspectateur, le feuilletonnant est plus intéressant et il y a un effet addictif qui est décuplé".

julie delarme

Une petite anecdote de tournage ?

Julie Delarme : "Ça me fait toujours bizarre de voir Bruno debout à la fin de la journée. Parfois, on se laisse surprendre par une possibilité d'un miracle. L'année dernière, il y avait un truc drôle : on avait tourné sur un bateau qui reliait l'île du Frioul à Marseille et ce jour-là, il y avait des creux de 2 mètres et on était là à l'avant du bateau et toute l'équipe était à bord. Au bout de la deuxième prise, les trois quarts de l'équipe à l'arrière du bateau étaient vert olive. Toute le monde était entrain de vomir c'était infernal. Quand on a tourné, c'était assez pittoresque"!

Le jeu de séduction entre Lucie et Caïn : un peu à l'américaine ?

Julie Delarme : "Plus que la séduction, c'est la complicité qui m'intéresse. C'est le jeu en fait puisque la séduction frontale comme ça à peu d'intérêt au final. Alors que l'amour, pas le sentiment amoureux, l'amour profond permet aussi un éventail de choses. Il y a ça mais ce n'est pas cantonné qu'à ça dans leur rapport à eux. Je trouve ça plutôt intéressant".

Quel serait votre rêve pour votre personnage ?

Julie Delarme : "Qu'il parte dans un grand registre de comédie musicale. Qu'elle arrive au SRPJ avec son petit habit de lumière et qu'elle prenne le micro. Un épisode à la Jacques Demy ou à la Broadway, ça serait rigolo. en tout cas, il y a un truc qui m'a été annoncé par les scénaristes de la saison 4 qui a l'air très intéressant : de s'intéresser au monde fantasmé de Lucie. Moi, j'ai le goût de la composition, du personnage donc je pense que l'on va pouvoir s'amuser un peu avec Lucie. Rions un peu avec Lucie".

TAGS : rencontreCaïnFrance 2interview

Il y a 1 commentaires

Votre avis ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *