Partager

Les adeptes de la série Orange is The New Black connaissent déjà Matt McGorry, dans le rôle de John Bennett, surveillant pénitentiaire dans la prison de Litchfield ayant une relation amoureuse avec une détenue. Maintenant, découvrez l'acteur dans le rôle de Asher Millstone dans How To Get Away With Murder. Loin d'être timide comme John Bennett, Asher est bien plus extraverti. Rencontre avec Matt McGorry autour d'une table ronde lors du 55ème festival de télévision de Monte-Carlo, il parle de ses deux rôles emblématiques.

SPOILERS si vous n'avez pas vu la série !

@slpcannes-photos

@slpcannes-photos

How To Get With Murder

Comment avez-vous réagi quand votre personnage sur le script est appelé "tête de con" ("douche-face" en anglais) ?

Matt McGorry : "J'ai vu ça avant d'accepter le rôle. Mon agent m'a envoyé le script et je lui ai demandé est-ce que tu veux vraiment que je joue un rôle appelé 'tête de con' ? Elle m'a dit juste regarde le script et c'est très fun et marrant, tu peux vraiment faire quelque chose de spécial avec. Non seulement, il est appelé 'tête de con' mais le personnage devait apparaître uniquement dans la moitié des épisodes. Pour moi, il apparaissait comme le gars qui n'a qu'un seul tour dans son sac et qui n'apportera pas de réelle contribution à l'histoire. J'ai été inquiet qu'il soit un personnage à une seule dimension. Mais, j'ai lu le script, j'ai auditionné pour le rôle, je me suis bien marré en le faisant et ma manager avait raison c'était très fun pour moi d'y aller. J'ai une expérience dans la comédie mais je n'ai pas eu l'occasion de m'en servir à la télévision. J'ai discuté avec Peter Nowalk, le shworunner de la série, m'ayant vu auditionné pour le rôle et en ayant vu mon travail dans Orange is The New Black, il m'a dit qu'il y avait d'autre chose à explorer avec ce rôle, entre autre une dimension émotionnelle quelque chose qu'il n'avait pas imaginé pour ce personnage au départ. C'est incroyable de faire en un seul rôle à la fois de la comédie et de la tragédie".

favicon14Asher n'est pas impliqué dans le meurtre, pensez-vous qu'il est un peu à l'écart du groupe ?

Matt McGorry : "Asher est exclu du groupe de plusieurs façons. Même s'il n'y avait pas eu de meurtre, les autres ne l'inviteraient pas au restaurant pour dîner. Je pense que c'est une bonne chose.  Avec un peu de chance, la série aura plusieurs saisons et on aura le temps de développer cet aspect. Mais, aussi, si Asher est souvent un crétin, c'est le personnage le plus honnête de la série. En dehors du meurtre, les autres personnages ont plusieurs relations, ils utilisent les gens, ils volent et lui est assez franc sur ce qu'il est. J'admire le fait qu'il applique sans délais ses croyances. Dans l'épisode 6, il rencontre avec son père des difficultés. Un homme qui l'a admiré pendant des années et il découvre que son père est impliqué dans des activités illicites. Il lui a tenu tête de manière assez dure. Et s'il apprend le meurtre, je pense que les autres devront lui faire du chantage pour qu'il garde le secret. Sauf si on veut seulement une saison de la série, on ne verra pas Asher aller voir la police immédiatement".

Comme vous l'expliquez votre personnage était plus à l'écart dans la saison 1, est-ce quelque chose qui va perdurer dans la saison 2 ?

Matt McGorry : "Je ne sais pas. Je suis certain que les scénaristes trouveront un moyen de l'impliquer dans le mystère et j'en serai ravi. Même si j'aime beaucoup jouer de la comédie, j'aime tout autant jouer des choses dramatiques. Je pense que cela crée un équilibre unique. Tant qu'Asher ne perd pas son humour à la con. Sa relation avec Bonnie lui permet de grandir et je pense qu'il en ressort des bénéfices pour tous les deux dans cette relation. Elle le force à grandir en lui faisant prendre conscience de ce qui sort de sa bouche et il lui montre un aperçu de son optimisme aveugle sachant qu'elle a des difficultés à être heureuse".

Pourquoi, selon vous, le style de Shonda Rhimes fonctionne aussi bien ?

Matt McGorry : "C'est le résultat de plusieurs éléments : la manière dont l’intrigue est construite, le retournements de situation chaque semaine. C'est vraiment quelque chose qui vous absorbe semaine après semaine. L'affaire de l'épisode vous implique dans la série mais ce n'est pas un procédural classique où vous pouvez débarquer à l'épisode 5 et être satisfait avec un épisode et comprendre tout ce qu'il se passe. Il y a une complexité, des arcs thématiques, le parcours des personnages et le mystère vous donnent envie de rester investi sur le long terme autant que l'histoire d'un seul épisode. Puis, je pense que les personnages sont très intéressants et bien développés. Avoir un attachement pour les personnages donnent envie encore plus de s'investir dans la série. Les imprévus et retournements de situation ne servent à rien si le public ne peut pas soutenir ou détester les personnages ou autres choses entre les deux".

Travailler avec Viola Davis, votre ressenti ?

Matt McGorry : "Viola est incroyable ! On sait tous quelle actrice talentueuse elle est. Ce qui est impressionnant avec Viola, c'est à quel point, elle a les pieds sur terre. Elle rigole avec nous, elle mange des donuts comme tout le monde. C'est une personne vraiment authentique et c'est quelque chose que j'admire chez elle. J'espère que si je reste dans l'industrie d'Hollywood aussi longtemps qu'elle, j'espère avoir la même attitude qu'elle".

favicon14Dans l'épisode 6, vous réalisez une danse mémorable ! Pouvez-vous nous en dire plus sur celle-ci ?

Matt McGorry : "Dans le script d'origine, il était écrit Asher se prépare pour une soirée et il y a de la musique et il danse un peu. Mais, j'ai pris l'initiative de chorégraphier cette danse la nuit précédente. Je n'ai jamais pris de cours de danse. Comment dire cela de façon humble, disons que j'ai toujours été pas trop mauvais en danse et j'aime danser. J'ai une compétence naturelle pour le mine depuis longtemps et j'ai fait des arts martiaux. Les scénaristes m'ont même pas demandé de chorégraphier, je l'ai juste fait, je suis arrivé, j'ai demandé à l’accessoiriste de m'apporter une pile de billets de 100 dollars. Puis, je n'ai rien dit au réalisateur avant d'arriver sur le plateau et pour les répétitions je lui ai demandé si je pouvais lui montrer ce que j'avais en tête. Je l'ai fait et au final, c'était un mix d'improvisation et de ma chorégraphie. Ce qui est marrant c'est que dans Orange is The New Black dans la troisième saison, j'ai une danse à réaliser chorégraphiée et aussi avec un peu d'improvisation".

Voici le résultat !

How To Get Away With Murder vs Orange is The New Black

Quel personnage avez-vous préféré jouer John Bennett ou Asher Millstone ?

Matt McGorry : "Il a quelque chose de très appréciable à être un comique, quelqu'un qui est merveilleusement ignorant et quelqu'un qui n'est pas au courant de ce qui se passe autour de lui. Bennett est un personnage très angoissé et cela est pour moi, plus dur à jouer. J'ai mes propres angoisses mais je pense que c'est encore plus dur à jouer car il y a tellement de pensées qui passent en peu de temps dans sa tête ce qui fait de lui quelqu'un d'anxieux. Asher, il a une pensée et elle sort directement de sa bouche, c'est assez simple. C'est plus simple à jouer et même sur le plateau, au niveau de la dynamique. Je fais rire les gens pendant les prises. Asher dit des choses drôles et je suis assez à l'aise à faire des blagues après les scènes alors qu'avec Bennett je me souviens dans la série, j'essayais de ne pas être trop horrible pour ne pas être tué. Asher a un humour spécial et c'est quelque chose que j'apprécie".

Orange is The New Black

Dans la saison 3 d'Orange is The New Black, votre personnage part assez tôt. Serez-vous de retour dans la saison 4 ?

Matt McGorry : "Je pense que tout est possible".

Que pensez-vous de la décision de votre personnage de partir ?

Matt McGorry : "Je pense que c'est assez terrible. C'est aussi très décevant pour quelqu'un qui apprécie le personnage et la relation entre Bennett et Dayanara. C'est vraiment terrible. J'espère qu'il y a un monde que j'imagine, où il croit avoir fait une bonne action. La raison pour laquelle il fait ça c'est qu'il est incapable de soutenir son enfant, d’élever son enfant en tant que père seul et d'assurer la vie qu'il mérite. Je pense qu'en quittant la prison, il pense qu'il laisse le bébé dans les mains de la mère de Pornstache. Il pense sûrement qu'il fait une bonne action. Cependant, je pense que c'est l'histoire la plus proche du réel car quand on écoute les infos impliquant des surveillants pénitentiaires ayant une relation avec une détenue, les gros titres tendent plus vers ce genre de situation que celle où ils sont toujours amoureux et que dès qu'elle est sortie de prison, ils  vivent ensemble. C'est un sentiment partagé que j'ai sur cette histoire".

Translation Please !

Découvrez qui est Asher, ce "douche-face" ou "tête de con" en français ce soir dans Murder sur M6 à 20h50 !

Retrouvez John Bennett dans quelques épisodes de la saison 3 d'Orange is The New Black disponible sur Netflix !

TAGS : rencontreMonte-Carlo 2015interviewOrange is the new blackHow To Get Away With Murder

Votre avis ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *