Partager

Nicole Ferroni joue le rôle d'Octavia dans Péplum (M6), l'épouse de Bravus, esclave affranchi et conseiller de l'empereur Maximus joué par Jonathan Lambert. Rencontre avec une actrice fière de son personnage : une mère de famille drôle et à la recherche de reconnaissance en Rome antique.

nicole ferroni peplum

Qu'est-ce qui vous a poussé à passer le casting de Péplum ?

Nicole Ferroni : "Quand j'ai passé le casting, j'ai beaucoup aimé les textes, c'est un rôle dans lequel, je me voyais. J'avais vraiment envie de défendre ce rôle. Souvent les filles ont des rôles pas très drôle à jouer. Elles sont souvent les faire-valoir d'un comique qui est souvent masculin. Je suis très heureuse de jouer ce rôle-là car c'est un rôle récurrent et qui a une vraie présence comique".

Est-ce que vous redoutez la comparaison avec Kamelott ?

Nicole Ferroni : "Moi, j'ai pas peur de la comparaison car je trouve qu'on devrait pas en faire une crainte. Ça peut être la crainte soit du diffuseur soit de la production parce qu'ils sont censés présenter un produit comme nouveauté et pour eux, c'est les ramener à un produit antérieur. Pour moi, c'est pas une crainte car la comparaison dans le milieu artistique, elle est systématique. Par exemple, dès qu'un chanteur sort un album, on va dire ça m'a fait pensé à ça. Je crois que ça fait partie du jeu. En fait, c'est pas grave si ça ressemble. Si ça plaît aux gens et que ça ne leur paraît pas redondant, ce n'est pas grave, ça peut ressembler"

Est-ce que la Rome antique est une période historique qui vous attire ?

Nicole Ferroni : "J'aime bien tout ce qui est mythologie romaine et grecque. Je posais beaucoup de questions à l'auteur (Fabien Rault) car j'ai beaucoup de scènes de repas en famille. Il y avait une vraie décision de filtrer ce que l'on mange c'est-à-dire on ne mange pas de pommes de terre à table, pas de tomates. Il y avait un véritable désir d'information sur les modes culinaires de l'époque ou les coiffures. Même si le texte est complétement en décalage, je trouvais ça très intéressant qu'on reste proche dans les attitudes et les coutumes".

Le personnage de Lydia, votre fille fait un peu "Scènes de Ménage" ?

Nicole Ferroni : "Les trois premiers épisodes ne révèlent pas l'éventail du personnage de Lydia. Elle a un  côté hyper dans les coutumes comme quand elle dit qu'elle veut un esclave éthiopien bien monté. Elle est très cynique. Elle fait la voix-off. C'est la vraie crainte de Lou Chauvin qui la joue, elle a tellement des répliques assassines. Alors qu'elle est toute gentille et bénévole au resto du coeur. Elle est à l'opposé du personnage. A chaque fois qu'elle joue avec Isabelle Nanti, elle lui dit 'je suis désolé Isabelle'".

Expliquez-nous le rôle du showrunner Fabien Rault sur la série ?

Nicole Ferroni : "Fabien Rault est d'une discrétion incroyable. Au début, je savais qu'il était l'auteur car on a fait les lectures ensemble. Souvent il était sur le plateau avec son Iphone et son kit main libre et je ne comprenais pas pourquoi. J'ai mis longtemps à comprendre que ce qu'il écoutait c'était nos textes. Avec son oreillette, il écoutait la totalité des prises. Parfois, je posais des questions concernant les accessoires et les costumes à l'accessoiriste et parfois, Fabien venait me voir en me disant 'en fait, le lin est apparu qu'au IIIème siècle, ce qui s'est passé c'est qu'au départ c'est essentiellement des cultures de coton...' Il m'expliquait lui tout son travail d'auteur pour me dire comment il est arrivé à écrire cette blague-là. Des fois, je ne comprenais pas  pourquoi on devait citer un mec avec un nom très compliqué et il me disait que c'était bien pour la référence. Fabien Rault est quelqu'un qui a travaillé toute la partie historique. En même temps, c'est quelqu'un de très ouvert car on sent qu'il est prêt à céder son texte sur la partie interprétation et il n'est pas figé sur son propre texte. C'est un showrunner pas du tout sévère".

Qu'adorez-vous chez votre personnage et ce que vous aimez moins ?

Nicole Ferroni : "J'aime son côté 'je veux bien faire'. Octavia veut bien élevé ses enfants, elle veut être bien vue par la société, elle veut que les choses soient bien. Réussir son plat, que ses enfants trouvent une situation, qu'elle-même soit reconnue. Je ne sais pas ce que j'aime moins chez elle. Personnellement, pour moi la proximité avec mon partenaire a été le plus dur à jouer car je suis assez pudique. Prendre quelqu'un dans les bras, faire comme si c'est mon mec. J'ai vraiment bien mon personnage".

Quel rêve pour votre personnage ?

Nicole Ferroni : "Moi, j'aurais bien aimé qu'un fois, elle puisse venir au palais. Sur cette saison, c'était pas le cas. Moi, je me dis que la logique de mon personnage veut qu'un moment donné, elle veuille aller au palais. Le vœux le plus cher d'Octavia, c'est d'être reconnue par ses paires et d’accéder au cercle restreint de l'Empire. Pour l'instant, elle n'a pas admise au palais là où travaille son mari. Je trouve que le minimum, c'est qu'Octavia elle aille pour une fois au palais. Surtout que les scènes de famille, on les a tourné après le palais donc je suis arrivée sur le plateau de tournage quand le décor du palais avait été en partie démontée. Et ce qui en restait, je trouvais ça magnifique. J'aurais bien aimé tourner dans le palais".

Quelques indiscrétions !

  • Nicole Ferroni était professeur de SVT avant d'être comédienne
  • L'actrice est partante pour une saison 2
TAGS : Péplumentretieninterviewrencontre

Votre avis ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *