Partager

 Il est peut-être celui qui se venge le moins dans Revenge ! Nick Wechsler est venu au 54ème Festival deTélévision de Monte-Carlo pour parler de la série Revenge dans laquelle il joue le rôle de Jack Porter, fidèle ami (et plus si affinités) d'Amanda /Emily. Retour sur son interview en table ronde réalisée avant le tournage de la saison 4 de Revenge.

nick-wechsler-monte-carlo

Dans la saison 3, Jack et Charlotte se repprochent ? Comme avez-vous travaillé cette relation avec Christa B. Allen ?

Nick Wechsler : "Charlotte est à moitié Grayson à moitié Clarke. On n'a pas énormément travaillé la relation ensemble. Tout s'est passé instantanément sur le plateau. On se connaît depuis pas mal de temps avec Christa B.Allen. On suivait principalement le script".

Pouvez-vous nous parler davantage de la relation entre Jack et Emily ? Il y a un enjeu entre les deux personnages et les fans souhaitent les voir ensemble.

Nick Wechsler : "Je sais que les fans veulent voir Emily et Jack ensemble mais je pense que ce sont des choses différentes entre le souhait des fans et le point de vue artistique. Par exemple, tout le monde voulait voir Muller et Scully (X-Files) ensemble mais s'ils avaient fait ça, la série en aurait souffert. C'est plus sympa le souhait de les voir ensemble qu'ils soient réellement ensemble car ça ne peut que décevoir votre imagination. Pour voir Jack et Emily, je pense qu'il faut mieux les préserver. C'est une relation importante dans la série. On peut toujours faire la série sans lui mais il me semble essentiel car c'est le personnage le plus proche du public pour se connecter à Emily. Parce qu'il est tout simplement innocent".

A quel point êtes-vous proche de votre personnage ?

Nick Wechsler : "Nous sommes tous les deux loyaux et moraux. Puis, on est tous les deux obsédés par la justice. Mais, on est différent par exemple, je pense être plus drôle que lui. Et je me livre moins facilement que lui. Je suis plus cynique que lui donc je ne me serai pas fait autant avoir que lui. Mais il se fait avoir car il a profondément un grand coeur. Il voit plus de beauté à faire confiance aux gens que moi-même. J'ai ça chez lui".

Parlons de la fin de la saison 3 de Revenge, un arc se finit et un nouveau s'ouvre dans la saison 4 : pensez-vous que Jack arrêtera de se définir par son passé ?

Nick Wechsler : "La série s'appuie beaucoup sur le passé et la révélation de la saison 3 laisse espérer que Jack va aller de l'avant et vivre enfin dans le présent".

Quelles sont vos séries préférées ?

Nick Wechsler : "Ma préférée de tous : The Office version anglaise. J'aime également Arrested Development, It's always sunny in Philadelphia, une émission (de skeths) appelée Wonder Showzen, Breaking Bad et bien d'autres".

nick-wechsler-interview

Quel est votre style plus la revanche ou le pardon ?

Nick Wechsler : "Théoriquement, le pardon. Mais dans ma vie, je suis pathétiquement, acharné, obsédé par la justice que j'ai tendance à vouloir me venger".

Dans la saison 3, Jack découvre l'identité de sa mère : l'ex-femme de Conrad. Etiez-vous surpris de cette nouvelle ? L'histoire avec la mère de Jack n'est-elle pas trop courte selon vous ?

Nick Wechsler : "En effet, j'ai été surpris de la nouvelle. Être connecté au Grayson m'a semblé trop évident mais je fais confiance aux scénaristes et je savais qu'ils savaient où ils allaient avec cette histoire. Ils ont essayé de me faire plaisir en m'impliquant davantage dans la série. J'imagine qu'on en sera plus sur elle dans la saison 4".

Entre vous et Emily Vancamp, il y a une véritable alchimie : comment se déroule le tournage avec elle ? Et comment est-ce facile de tourner avec vous ?

Nick Wechsler : "Je pense que je ne suis pas trop pénible mais je peux avoir tort; Après je ne sais pas car je n'ai jamais travaillé avec moi-même. Je suis assez privé dans ma façon de procéder. Je n'aime pas répéter. Emily est géniale et c'est un plaisir de travailler avec elle. Elle est très attentive à ce rôle : elle a déjà fait d'autres projets et en même temps c'est nouveau pour elle. Je pense que peu importe son niveau de notoriété, elle sera encore sous-estimée. J'adore travailler avec elle à n'importe quel moment et elle et moi on a une connexion particulière et ça se ressent tout particulièrement dans les scènes d'émotions. Pour moi, elle est comme un lieu sûr et c'était pas prévu. Parfois, quand je doute en me disant que je ne suis pas bon dans ces scènes d'émotions et que je dois me montrer devant plein de gens, en y allant avec elle, ça passe comme une lettre à la poste".

TAGS : Monte-Carlo 2014interviewtable ronderencontreFestival de Monte-Carlorevenge

Votre avis ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *