Partager

Rencontre avec l'équipe artistique après la projection de deux épisodes de Disparue lors du festival Séries Mania.

Charlotte Brändström (réalisateur), Marie Deshaires (scénariste), Catherine Touzet (scénariste), Iris Bucher (productrice), Pierre François Martin-Laval (Julien Morel), Zoé Marchal (Chris Morel), Muriel Combeau (Sophie).

disparue-interview

Tout d'abord, Disparue est une adaptation de la série espagnole Desaperecida. Les droits ont été achetés et à partir de là, les scénaristes ont pu faire leur propre création.

Iris Bucher : "Le choix de l'angle est important. Les histoires de disparition, il y en a eu beaucoup que ce soit à la télé, au cinéma ou dans les livres. Mais, le choix de l'intime, rentrer dans l'intimité de la famille m'avait paru un choix extrêmement intéressant. Je m'étais toujours demandé quand je vois des films policiers, la scène où le flic il sonne à la porte, la porte s'ouvre et il y a une dame ou un monsieur derrière et le flic dit 'madame, monsieur, j'ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer, on a assassiné votre mari/femme" et la porte se referme et on ne revoit plus jamais cette personne. Moi, je m'intéresse à ce qui se passe après, quand on apprend une nouvelle aussi séismique que ça, un truc qui va bouleversé votre vie à tout jamais comment ça se passe, une fois que la porte se referme et que le flic repart faire son enquête. Dans tout ce qu'on voit actuellement, c'est l'enquête qui suit, on n'est plus dans l'intime de la famille à qui arrive le drame".

Pef, vous êtes très connu pour votre rôle dans la troupe des Robins des bois, comment se fait-il que vous trouvez dans un drame pour la première fois ?

Pierre-François Martin-Laval : "Ça c'est pas en deux fois, il y a quelques années, j'avais lancé une bouteille à la mer, car j'ai toujours voulu être clown, être pitre et je ne regrette rien et je continuerai jusqu'au bout à faire du burlesque, c'est ma passion. Mais, au cours d'Isabelle Nanty, j'avais découvert que j'adorais jouer des rôles dramatiques aussi. Donc, il y a quelques années, j'avais une bouteille à la mer auprès des casting, dont Sylvie Brocheré. J'avais dit que j'aimerais bien joué dans l'univers d'un autre réalisateur, lui faire confiance, s'il me propose un rôle qui a rien à voir avec ce que je propose, quelqu'un de plus responsable de pas naïf. Puis, pas de nouvelles, et quatre après, elle m'a dit j'ai pas oublié et m'a présenté Charlotte Brändström qui ne connaît pas mon œuvre, qui ne connaît pas les Robins des bois. Du coup, elle m'a fait passé des essais sans préjugés ce qui n'est pas le cas du monde de la profession en France. On a vraiment des étiquettes, si on a la chance comme moi d'être connu pour des conneries, on le fera toute sa vie. Parce qu'en France, on ne donne pas une autre chance. Charlotte me l'a donné, France 2, Quad Production et Iris. Pourquoi j'ai accepté de passer les essais car ça m'a bouleversé tout de suite au premier scénario. A la fin du premier, je crevais d'envie de lire le deux. Après ça était très sadique car on recevait de temps en temps deux scénarios et on crevait de savoir la suite. Je sais qu'à chaque fois que des acteurs sont en promo, ils disent c'est le plus beau tournage, moi, ça faisait des années que je rêvais de jouer un personnage un peu comme ça, je ne pensais pas aussi bien jouer un beau personnage comme ça, je l'ai eu".

DISPARUE EP1

Point réalisation par Charlotte Brändström 

  • Le montage a commencé très tôt pendant le tournage.
  • Travail de réalisation de 4 mois et demi et 8 mois de tournage.
  • Le rythme n'est pas le même tout le temps que ça soit trop lent ou trop rapide car sinon, on s'habitue au rythme donc il y a un mixte lent/rapide pour le relief.
  • la réalisation à deux caméras et les scènes jouaient dans la longueur.
Comment avez-vous tourné la scène de la fête de la musique ?Charlotte Brändström : " Je l'ai tourné en deux temps car nos budgets nous permettent pas d'avoir autant de figuration. D'abord avec une équipe ultra légère et on a mis nos comédiennes Zoé Marchal et Camille Razat dans la vraie foule. Et on a fait plein de plan pendant la fête de la musique. On a demandé les droits musicaux au concert que l'on voyait et on a eu une nuit entière de tournage fête de la musique. On a refait un concert avec le groupe Elephant dans le parc de la Tête d'Or et là, on a fait venir la figuration car j'avais besoin de faire des plans où la foule disparaissait".Le fait que l'inspecteur Molina est également un fille, est-ce un désir de le rendre plus concerné par le drame des Morel ?Iris Bucher : "Ce qui nous intéressait aussi, c'est de créer une empathie d'un flic pour le père de famille qu'est Julien car il ne peut pas faire abstraction de sa propre situation. Il y a forcément eu des moments où il a dû se dire et si c'était ma fille. Il a une implication dans cette enquête qui est sûrement plus importante que dans n'importe quelle affaire il a pu traité avant".

Une suite pour Disparue avec une autre enquête ?

Iris Bucher : "Pour moi, c'est presque une erreur. Il faut pas tout prévoir ou bâtir sur le succès. Pour moi, c'est une grande belle histoire. Elle est racontée en 8 fois une heure avec un début et une fin. Elle n'appelle absolument pas à une suite. Depuis qu'on en parle, on se dit ce n'est pas une série mais un feuilleton".

Pour information, les espagnols ont fait un spin-off sur le duo d'enquêteur.

Vous êtes vous inspirez de séries anglaises comme Broadchurch ou The Missing ?

Iris Bucher : "Vous en tant que public, vous recevez quasi en parallèle avec quelques mois d'écart des séries qui se ressemblent. Je pense qu'avant tout c'est une question d'air du temps. Disparue, on a démarré le développement, il y a plus de deux ans, Broadchurch j'en avais jamais entendu parlé et évidemment pas vu. Je suis convaincue qu'il y a des moments où on fait des séries plutôt comme ci, plutôt comme ça. Il se trouve que depuis deux ans à peu près, on est beaucoup dans le drama familiale, on a envie de rentrer dans l'intimité des gens et Broadchurch en est un excellent exemple. Mais, on a ni copié, ni essayé de faire comme puisqu'on a démarré avant. Et il y a des endroits différents des idées qui naissent. Ca m'est arrivé de recevoir des projets à quelques semaines d'écart des projets qui sont quasiment les mêmes car il y a des auteurs qui developpent dans leur coin quelque chose de similaire car il y a un air du temps que l'on chope et quand  c'est réussi. Après, évidemment, les gens se greffent dessus, essayent de faire pareil...etc. Mais, ce n'était pas notre cas vraiment".

pef-disparue

Auriez-vous pu inversé les rôles Julien Morel pour François-Xavier Demaison et Bertrand Molina pour Pef ?

Pef : "Julien Morel c'est le rôle de ma vie ! J'aurais été malheur que ce soit le flic. Maintenant, que j'ai fait Julien Morel, ça serait un challenge d'arriver de faire ce qu'a fait François-Xavier Demaison. Aujourd'hui, je ne suis pas sûr d'en être capable. C'est très compliqué de faire le flic".

 Muriel Combeau : vous jouez la marraine donc vous êtes à la fois à l'écart de la famille et en même temps impliqué par le drame ?

Muriel Combeau : "C'est un personnage que j'ai abordé en creux. C'est un personnage qui est là mais sans prendre trop de place. Que ce soit à l'image et quand on commence à regarder cette série, il est pas prenant. Moi, j'ai pris beaucoup de plaisir à le jouer mais quand on regarde ça, on s'en fout un peu, on se demande qu'est-ce qui est arrivé, les pauvres. Et en même temps, il y a cette bonne copine que j'espère qu'on a dans la vie, cette fille qui est là et qui essuie un peu les plâtres et qui en prend plein la gueule et qui fait toujours un geste gentil. Je me suis sentie extérieure quand on le sent dans la vie quand il arrive quelque comme ça c'est-à-dire qu'on est pas au coeur de ce drame et en même temps, on est très touché et impliqué".

Quelques informations supplémentaires :Zoé Marchal et Camille Razat se sont leur premier tournage.Léo Legrand, c'est son premier polar.Pour Pef pas d'autres rôles dramatiques en vue pour le moment.
  • Suivez le compte Twitter @DISPARUEserie de la série où vous aurez du contenu exclusif lors de la diffusion comme les photos prises par le personnage de Chris.
TAGS : rencontreserie françaiseinterviewSéries Mania 06Disparue

Il y a 1 commentaires

  1. Pingback: Bilan Séries Mania saison 6 - Lubie en Série

Votre avis ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *