Shades of Blue : Jennifer Lopez une révélation dans le rôle de flic en série ?

Shades of Blue : une flic entre deux feux

Jennifer Lopez, on la connait en chanteuse aux millions de disques, on la connaît actrice de cinéma de films plutôt romantiques mais JLo de son surnom, dans une série, dans le rôle principal c’est une première !

Après avoir vu les trois premiers épisodes de Shade of Blue : une flic entre deux feux, je peux vous dire que Jennifer Lopez assure dans le rôle d’une flic du NYPD. J’étais agréablement surprise de découvrir Jennifer Lopez dans ce registre et dans le rôle titre d’une série policière qui se défend pas trop mal. D’ailleurs, lors de la masterclass au MIPCOM du créateur de la série Adi Hasak n’a cessé d’encenser son actrice principale et après avoir vu la prestation, je comprends bien mieux les louanges. Eh oui, nous avons tous des a priori au départ, une série avec Jennifer Lopez pas très engageant, non ? A vrai dire on a en tête ses comédies romantiques au cinéma et on se demande à première vue ce qu’elle fait sur le petit écran dans une série de flic. Puis, quand on regarde de plus près le casting et que deux acteurs de renom accompagnent la star JLo comme Ray Liotta, immense acteur et Drea de Matteo connue pour avoir joué dans tellement de séries que les compter serait un véritable défi, on peut passer les préjugés et se dire qu’il y a quelque chose à découvrir.

Shade of Blue, c’est l’histoire de Harlee Santos, mère célibataire et détective de police à Brooklyn pour la NYPD obligée de travailler en tant qu’informatrice du FBI section anti-corruption après s’être fait prendre la main dans le sac dans une affaire illégale. Harlee doit alors oeuvrer contre sa brigade afin d’informer le FBI, sinon, sa vie personnelle risque d’en pâtir et en particulier sa fille, Cristina. Le premier épisode commence par une Harlee Santos désespérée face caméra :

I always wanted to be a good cop But there’s no straight line to that.
I always told myself that the end would justify the means But now that I’m at the end, I can’t justify anything.
It happened so slowly, I didn’t realize, and so quickly, I never saw it coming.

J’ai toujours voulu être un bonne flic mais il n’y pas de ligne droite dans ce métier.
Je me suis toujours dit que la fin justifierait les moyens mais maintenant que je suis à la fin, je ne peux rien justifier.
C’est arrivé si doucement, je n’ai pas réalisé, et si vite, Je ne l’ai pas vu venir.

Intriguant comme premier monologue ! Qu’est-ce qu’Harlee a bien pu faire pour se mettre dans une telle situation ? Une bonne manière d’engager le téléspectateur dans cette histoire de flic ripoux au sein du NYPD. Ce sont les nuances du bleu de la police dont il est question. Contrairement aux 50 nuances de gris que l’on connaît, la série joue sur les nuances de bleu celui qui représente la police et comme toutes les professions il y a de bons flics et de mauvais flics. Shades of Blue nous propose d’étudier ses nuances. C’est pourquoi Harlee explique que suivre une ligne droite pour un flic est pas si simple, il y a des nuances à prendre en compte. Ce titre est magique !

Sur les trois épisodes, je dirai que le pilote n’est pas le plus percutant mais la suite s’enchaîne vraiment bien et deux personnages se détachent Harlee et son chef Matt Wozniak. Il faut dire que Jennifer Lopez et Ray Liotta crèvent l’écran et leurs échanges sont aussi intenses que captivants. En fait, ce qui est assez génial, c’est que l’on n’a pas envie d’Harlee rencontre des problèmes avec le FBI mais pour autant, on ne souhaite pas que Matt en est aussi. Or, les deux personnages fonctionnent en duo au sein de l’unité à Brooklyn mais en dehors l’une opère contre l’autre. Dans l’épisode 3, il y a une scène assez incroyable entre les deux où Matt confronte encore une fois Harlee en la soupçonnant d’être la taupe. Alors, la jeune femme rentre dans son jeu et commence à se déshabiller sachant pertinemment qu’il ne lui demanderait pas ça et que son micro est derrière elle. La confrontation entre les deux personnages est intense car il est question de confiance. Harlee ment alors à la perfection pensant sûrement à sa fille, et Matt s’en veut d’avoir émis des doutes sur une personne qu’il considère comme sa fille, il n’ose même pas la regarder de face quand elle se déshabille. Une pudeur puis sûrement un autre secret que vous découvrirez sur Matt…

Shades of Blue : une flic entre deux feux ne paie pas de mine comme ça mais vaut le détour. Pour ce papier j’ai vu que trois épisodes mais je poursuivrais bien l’aventure. JLo m’a scotché avec son jeu et cette affaire de corruption de flics est bien ficelée et assez dynamique pour vous donner envie de jouer le jeu de la série. Shade of Blue c’est Jenny From The Block le retour !

Shades of Blue : une flic entre deux feux sur France 2 !