Le final de la série Smallville après 10 ans !

smallville fin

Les premiers échange entre Lana Lang et Clark Kent dans le premier épisode de Smallville en 2001.

Lana: Nietzsche? Didn’t realize you had a dark side, Clark.
Nietzsche ? Je ne savais pas que tu avais un côté sombre, Clark
Clark: Doesn’t everybody?
Tout le monde n'en a pas un ?
Lana: Yeah… I guess so. So, what are you… Man or Superman?
Ouais.. Je crois bien. Alors, qu'est-ce que tu es… un homme ou un Superman ?

 

J'ai un pincement au coeur en écrivant cette article car lors de la diffusion de la série sur M6 en 2003, j'étais une adolescente. J'ai un peu grandi avec Clark Kent , tout comme lui j'ai évolué pour devenir adulte contrairement à lui je ne me suis pas marié et je ne suis pas destiné à devenir un superhéros. Cependant , cette série restera,comme certains d'entre vous j'imagine,  gravé dans ma mémoire  comme une fabuleux voyage où les héros existent ce qui serait utile dans notre monde par moment.

Revenons à la réalité et parlons du final de la série Smallville. Mon premier sentiment est mitigé: pour moi, ce final est à la fois idéal pour clôturer les 218 épisodes de la série mais en même temps imparfait du point de vue de la légende de Superman.

A partir de ce moment, vous êtes prévenu il y aura des spoilers !

smallville_finale_poster

Tout d'abord, les 2 heures de final ne sont pas extraordinaires du point de vue du scénario le seul intérêt de ce double épisode était les 5 dernières minutes et les allusions  au passé de la série ou à la légende de Superman.

En effet, je n'ai jamais vraiment cru en cette histoire de Darkseid et en plus, Clark s'en débarasse avec un simple coup de poing bien placé. Un peu facile pour endiguer une menace soit-disante très dangereuse pour la planète. C'est là où on remarque que cette histoire de Darkseid est seulement un prétexte pour combler les vides entre les scènes qui sont vraiment intéressantes et arriver au final.

Si on laisse de côté le Darkseid , il faut dire qu'il y a quelques beaux moments et quelques retournements de situation.

L'épisode commence  sept ans plus tard avec Chloe qui lit une histoire à une petite tête blond qui ressemble étrangement à un certain Oliver Quinn… Elle ne lui lit pas n'importe quel livre mais un comics et au titre évocateur "Smallville", le comics raconte l'histoire d'un jeune homme qui devient un superhéros. Un bel hommage à la légende de Superman et à son univers les comics. Puis, on est content de voir que Chloe a enfin trouvé le bonheur avec Oliver Quinn !

Oliver Quinn qui était possédé par le Darkseid et qui s'en débarasse plutôt vite à mon goût. Oliver, un personnage qui présent dans le final sans l'être car son implication dans le final est bien trop lègère selon moi. Ce que je regrette c'est de ne pas le voir dans les cinq dernières minutes cruciales au côté de Chloe.

clarkloisWedding_
Bon , Oliver a quand même saboté un mariage qui s'annonçait féerique. Et oui, ce mariage on l'attendait et finalement il m'a pas eu lieu. Cependant, je n'ai pu retenir une larme quand Clark donne sa main à Lois et qu'ils se rendent ensemble vers l'autel, l'un à côté de l'autre comme des partenaires en amours ou alliés de combat… On est également très ému de voir Martha et Jonathan Kent même si l'un est supposé être mort 🙂

De plus, dans la scène du mariage, j'ai adoré le moment où Lois appelle pour une dernière Clark "Smallville": un beau clin d'oeil ! Jonathan fera le même clin d'oeil en apportant à son fils son costume. Par ailleurs, les deux séries de flashbacks de Clark et de Lex sont vraiment géniaux. Et il est difficile de ne pas être ému quand on revoit tous ses passages clefs de Smallville et qui ont fait la marque de fabrique de la série. Il faut dire que mes moments préférés dans la série étaient les allusions à la légende de Superman.

lex_luthor_and_clark

Maintenant, parlons du méchant celui qui est fait partie de la légende. Lex Luthor revient tout neuf comme quand on le rencontre dans le comics, il n'a plus le passé que l'on a connu dans Smallville et donc il est un méchant en devenir sans le savoir. Je trouve cela brillant de lui avoir effacé la mémoire. En plus, c'est Tess qui fait lui efface la mémoire avec la neurotoxine, ainsi, Tess choisit son camp le bien et obtient la rédemption qu'elle cherchait tant avant de mourir… Par ailleurs, j'ai apprécié de voir que Lex est élu président des USA en 2018 ce qui rappelle une certaine vision que l'on a vu dans un épisode de Smallville par le passé.

Lex Luthor est le méchant officiel, Lois Lane obtient le scoop du siècle et devient alors la journaliste phare du Daily Planet, Jimmy Olsen est le jeune photographe de ce même journal, Perry White est le rédacteur en chef du Daily Planet, maintenant il ne manque plus que notre héros. Clark Kent embrasse sa destinée et devient le héros que tout le monde attend Superman ! La série s'achève sur cette dernière image mythique de Clark qui monte sur le toit du Daily Planet, desserre sa cravate et déchire sa chemise pour laisser à paraître le fameux "S" de Superman. Tout est à sa place, tout est parfait et la légende peut commencer…

Cependant, On remarquera que Tom Welling a opté pour les plans larges pour que l'on ne le voit pas de près avec son costume car je vous rappelle que l'acteur refusait de mettre le costume qu'il jugeait peu valorisant. Je comprends que les collants bleus et la culotte rouge ne sont pas glamours mais quand on accepte le rôle de Superman, c'est un peu l'essentiel 🙂 On lui en voudra pas mais bon , il aurait pu prendre la pause deux secondes pour les fans.

Voilà, une série achève et s'est toujours dur de dire au revoir à des personnages qu'on a vu évolué et apprécié au cours des années. Cependant, je suis contente que la série soit finie car les deux dernières saisons étaient catastrophiques selon moi et il était temps de clôturer Smallville. Maintenant, on attend le film "Superman" prévu pour 2012 avec Henry Cavill dans le rôle du superhéros.

Au final, qu'il soit un comics, un film ou une série, Superman est un héros que l'on apprécie et qu'il fait rêvé plusieurs générations. Mais quand une de ses histoires s'achèvent, sachez qu'il aura toujours une bonne âme pour en trouver d'autres et raviver, ainsi, la légende…

Au revoir, Smallville !

smallville