Partager

Ce soir, faites connaissance avec Elizabeth Keen, l’héroïne de The Blacklist diffusée sur TF1. J’ai eu la chance de rencontrer son interprète, Megan Boone, au Festival de Télévision de Monte-Carlo. Découvrez ce qui a séduit l’actrice dans le scénario de la série, sa rencontre avec James Spader et plein d’autres infos sur la série blacklistées ou pas !megan-boone-the-blacklist-interview

The Blacklist : le rôle de sa vie ?

Qu’est-ce que rend cette série unique ?

Megan Boone : « C’est une série qui change des histoires classiques auxquelles les gens se référent habituellement comme le silence des agneaux ou 24h. On peut se distinguer en une série unique car les personnages sont uniques. C’est un mix entre le passé d’Elizabeth Keen lié avec Red et Tom, son mari et le criminel hebdomadaire de la blacklist (liste noire) ».Est-ce que c’était difficile de décrocher le premier rôle dans cette série ?

Megan Boone : « Ce rôle était là au bon moment pour moi. Toutes les expériences que j’ai eu par le passé m’ont préparé pour ce rôle. Après avoir lu le script, ce rôle me correspondait. Non, en fait, c’était le mien ! Je me suis investie pour ce rôle et je pense que ça s’est senti lors du casting ».Dans une interview, vous avez dit à un ami que décrocher ce rôle changerait votre vie ?Megan Boone : « J’ai dit ça avant que je sache dans quoi je m’engageais. J’ai dit ça car je sentais que le script était unique ». Quelles recherches avez-vous faite pour ce rôle ?

Megan Boone : « C’est assez étonnant, mais ma recherche sur le FBI ne m’a pas vraiment aidé pour le rôle. Dans la série, on est des agents du FBI mais l’unité technique dans laquelle on travaille est bien loin du vrai FBI. On vit dans un monde sur lequel on ne peut pas faire de recherches. Donc, on doit se fier aux circonstances imaginaires de la série. Ce qui est très fun dans le show, c’est de donner libre cours à mon imagination ». Mais, avez-vous des retours comme quoi la série n’est pas proche de la réalité ?

Megan Boone : « Oui. Tout le monde s’en fiche car c’est divertissant ! On vient avec une promesse, ok, c’est chercher loin, mais c’est tellement divertissant que les gens oublient ». Y a-t-il un conseiller technique sur la série ?

Megan Boone : « On a un agent de police formé qui nous aide avec les tactiques et manœuvres avec tout ce qu’un agent du FBI devrait savoir comme entrer dans un immeuble où il y a un suspect à l’intérieur, poursuivre un véhicule… Il nous dit comme le faire de façon professionnelle ». Est-ce que vous avez votre mot à dire sur les cascades ?Megan Boone : « J’ai une seule règle sur les cascades, si cela peut causer une commotion cérébrale, je ne le fais pas ». Vous semblez avoir tous les scènes d’action que James Spader ?

Megan Boone : « James (Spader) fera une tonne de scènes d’action l’année prochaine. On a un cascadeur professionnel sur le tournage et il est très talentueux, je crois qu’il a été nommé pour 6 Emmys ou quelque chose comme ça. Il organise tout pour nous et nous, on fait le job. »A quel point êtes-vous au courant de l’intrigue ou à quel point, voulez-vous connaître le déroulé de l’intrigue ?

Megan Boone : « Les scénaristes arrivent toujours avec quelque chose de surprenant chaque semaine. Aucun d’entre nous, ne peut même l’imaginer à l’avance. Cependant, je préfère connaître l’ensemble de l’intrigue de la série. J’aime connaître le parcours de mon personnage à l’avance. Ce que je sais d’ailleurs à l’avance. Bien sûr, ça peut changer entre temps. En fait, pour aller du point A au B, j’ai besoin de savoir à quoi correspond le point B ».james spader megan boone the blacklist

James Spader : un interlocuteur de choix

Pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec le grand James Spader ?

Megan Boone : « J’ai été la première à décrocher un rôle dans la série. Ensuite, j’ai appris que James (Spader) avait accepté le rôle de Red. Notre première scène était au Waldorf Astoria à New-York. Je me souviens, on avait des vans garés sur la Park Avenue et j’allais rentrer dans la suite pour rencontrer James Spader pour la première fois. Donc, je relisais mes répliques et mangeais du pop-corn dans ma chambre. Puis, j’ai entendu quelqu’un faire « toc-toc » à la porte et dire « C’est James ! » (avec une voix grave). Alors, j’ai inhalé si rapidement qu’un bout de pop-corn s’est coincé dans ma gorge et j’ai commencé à m’étouffer. Et il est entré dans la pièce, s’est assis et moi, j’essayais de cacher le fait que je ne pouvais pas respirer. Et il m’a dit : « Si tu as besoin de quelque chose sur les répliques, sur une scène ou si tu as des questions, je suis là pour toi ». Et en m’étouffant un peu, je lui ai dit merci. Il s’est levé et m’a dit « on sera bien tous les deux » ».Avez-vous été intimidé par l’acteur : James Spader ?

Megan Boone : « C’est drôle car vous faites souvent une opinion sur l’acteur en fonction des rôles qu’il a joué. Mais, la raison pour laquelle il a joué ces personnages, c’est parce qu’il est un acteur créatif. En fait, il n’est pas du tout comme ses personnages, c’est quelqu’un sur qui on peut compter, gentil, généreux et ouvert. En plus, ça rend le travail si génial ».megan-boone-monte-carlo

The Blacklist : une série à succès !

Comment expliquez-vous le succès de la série aux Etats-Unis ?

Megan Boone : « Le public a tellement bien accueilli la série. J’ai encore du mal à réaliser. Je me suis concentrée sur le tournage jusqu’à la fin de la saison 1 et là, je commence à regarder autour ».Une saison 2 a été commandée : quelle a été votre réaction à cette annonce ?

Megan Boone : «  Je sais que les audiences étaient bonnes quand on a appris la nouvelle. Cependant, ils (NBC) ont commandé la saison 2 assez tôt. C’est ça qui était le plus surprenant » !Est-ce que la saison 2 se concentrera davantage sur la vie personnelle de Lizzie ?Megan Boone : « Je ne pense pas. La série ne sera jamais sur sa vie personnelle. On aura toujours la recherche du criminel ».megan-boone

Elizabeth Keen vs Megan Boone

Dans la série, vous avez une cicatrice importante dans le dos, est-ce que c’est une cicatrice réalisée pour la série ?Megan Boone : «  Non, c’est une cicatrice de ma vie ». L’actrice a eu un accident de cheval.Votre personnage ne rigole pas souvent et pleure beaucoup ?Megan Boone : « C’est l’occasion de faire sortir toutes mes larmes dans la série. Pas besoin de pleurer dans la vraie vie. Elizabeth Keene le fait pour moi » ! TAGS : rencontreinterviewThe BlacklistMegan BooneTF1Festival de Monte-CarloMonte-Carlo 2014

Il y a 1 commentaires

  1. Pingback: 1 vendredi, 1 série #4 : The Blacklist | Être une Fille d’Avril

Votre avis ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *