Tensions dans les Ramapo Mountains

The red road saison 1

Synopsis : Un flic et un ex-détenu s’allient, formant une dangereuse union, leur secret commun menace de détruire non seulement une famille, mais des communautés entières. Cette histoire qui se déroule dans les Ramapo Mountains, à deux pas de New York, mêle deux univers, deux conceptions du monde et deux Amériques.

Pourquoi regarder The Red Road ?

  • histoire des Amérindiens
  • une problématique profondément américaine
  • Jason Momoa explore ses origines

Avis : The Red Road respecte tous les clefs de succès d’une série Sundance Channel : atmosphère pesante et contemplative. Néanmoins, The Red Road a une histoire profondément ancrée dans la culture américaine car la série s’intéresse à la communauté des Indiens de Ramapo Mountains, non loin de New-York. Une tribu indienne reconnue depuis 1980 par l’état du New Jersey mais pas reconnue au niveau fédéral, ce qui peut justifier des tensions avec les autres habitants. C’est d’ailleurs, sur ces tensions que la série s’appuie : le duo formé par Harold (Martin Henderson) et Philip (Jason Momoa) en est l’incarnation. Là, où l’histoire de Rectify peut être s’adapter à tout contexte, The Red road est marqué par celui-ci. Un pan de la culture américain intéressant à découvrir mais le scénario reste confus et parfois, on s’ yperd comme si les acteurs n’avaient pas les mêmes scripts. En effet, il est difficile d’établir un fil conducteur cohérent.

Rencontre avec Jason Momoa à l’avant-première parisienne organisée par Sundance Channel France.

jason-momoa-paris

Dans The Red Road, Jason Momoa a été séduit par la problématique des amérindiens. Il souhaitait faire un projet sur ses origines (l’acteur a des origines hawaïennes par son père et amérindiennes par sa mère).

Il ne parle pas français mais, il admire beaucoup Rimbaud et Baudelaire. D’ailleurs, il s’est fait tatoué une citation de Baudelaire « toujours être ivre » sur son avant-bras gauche (photo 2).

Son prochain projet est « The road to Paloma ».

Diffusion : à partir du 24 avril sur Sundance Channel France