Partager

Pemière interview au Festival de Télévision de Monte-Carlo, Thierry Godard m'invite à sa table ronde pour parler d'Engrenages et ces autres projets Un village français et Palace Beach Hotel.

thierry godard

Avez-vous des petites anedoctes de tournage ?Thierry Godard : "Un jour, on était avec un des flics consultant de la série, sous le periph' et là il y a un de ses indics qui vient le voir en lui disant "qu'est-ce que tu fais là ?" et il lui dit "je suis entrain de tourner". Donc, on a pu voir un de ses indics en vrai comme ça. Puis, dans la saison 5, j'ai un indic que l'on appelle les tontons."Comment faites-vous pour mener une carrière aussi dense ?Thierry Godard : "Je viens de tourner dans Palace Beach Hotel à Chypre. Alors, c'est compliqué dans les agendas, mais, moi aussi il faut que je défende ces moments-là car les séries ça a tendance à tout prendre surtout quand elles marchent. C'est génial qu'elles marchent, alors ça passe par des sacrifices. Je sais que le village français pâtit beaucoup de ça, parce qu'Engrenages me prend beaucoup de temps. C'est surtout un casse-tête pour les assistants."Quelques infos sur la saison 5 d'Engrenages ?Thierry Godard : "M on personnage depuis la première saison, il est assez défoncé. En fait, on peut imaginer qu'avant il a travaillé aux STUPS et qu'il a infiltré des groupes d'un peu de trop près et donc, il a eu des séquelles. Au fil des saisons, il s'est un peu épaissi. Il ne devient pas un bon flic, mais il se met à penser vraiment à son groupe. Ce sont souvent des gens (les flics)  qui n'ont pas de famille et qui ont des parcours de vie brisée. Dans cette cinquième saison, on s'est tous ressérré. Il s'avère que Laure est enceinte et elle ne sait pas qui est le père peut-être Samy qui est mort ? Elle ne veut pas le garder et moi ça me rend dingue mais, je lui dis que c'est l'occasion de vivre quelque chose. Et je lui dis si tu veux je t'aide à élever ce gamin, on s'installe ensemble mais j'ai ma chambre et t'as ta chambre mais on l'élèvera ensemble. Et elle me dit si tu veux faire un gamin tu te démerdes, tu te trouves une gonzesse et tu me fais pas chier.Elle va entendre beaucoup ce que je lui dis par rapport à ça. Je vais être très à l'écoute d'elle et voilà ça va être très joli ce qui se dessine avec elle.Que pensez-vous de la dimension internationale de la série ? Présente dans 70 pays et succès en Angletterre ?Thierry Godard : "Les Anglais ont un regard sur leur socièté à la fois dur et dans le strass aussi. Je pense que s'ils aiment Engrenages, c'est parce que on leur vend nos banlieues et pas que notre Tour Eiffel. On leur vend notre réalité. Enfin, les Français montrent ce qu'ils ont de pire ou de meilleur. Et on en est un stade avec les séries, où on nous l'a fait plus à l'envers et on veut voir des choses. On commence à avoir des téléspectateurs aguérris." Et voici quelques infos glanées sur ces deux autres gros projets : un village français et Palace beach hotel.Dans un village français : Thierry Godard explique qu'il ne voulait pas que son personnage change complétement de personnalité. Il confirme que son personnage est un résistant malgré lui et sans parti politique juste attirer par l'argent.Dans Palace Beach Hotel : Thierry Godard a été attiré par ce personnage de militaire très droit et bien différent de lui plutôt de caractère cool. C'est intéressant pour lui en tant qu'acteur de travailler un personnage à l'inverse de lui. 
TAGS : interviewrencontreEngrenagesMonte-Carlo 2014